Lyon : nouvelle étape ce mardi pour la radio nouvelle génération avec le DAB+

Lyon : nouvelle étape ce mardi pour la radio nouvelle génération avec le DAB+
photo d'illustration - Lyonmag.com

Ce mardi matin, une nouvelle révolution va s’opérer dans le monde de la radio lyonnaise.

Le DAB+ va déployer 25 radios nationales sur l’axe autoroutier Paris-Lyon-Marseille et donc sur les villes qui le composent comme Auxerre, Dijon ou Avignon.

Pour le CSA et pour les professionnels de la radio, la comparaison servant à expliquer comment fonctionne le DAB+ est simple : c’est le même principe que la TNT pour la télévision !

En comparaison avec la bande FM et vos vieux postes radio, le DAB+ propose un meilleur son, aucune interférence, des infos sur la musique ou le programme, davantage de radios disponibles… Et surtout, plus besoin de chercher désespérément la fréquence de votre radio préférée : il suffit de cliquer sur cette dernière pour l’écouter sans coupure sur l’axe PLM. Fini donc les longues minutes passées en voiture pour capter de nouveau la radio partie sans crier gare sur une fréquence plus éloignée.

A Lyon, il y a actuellement 38 radios qui se partagent la bande FM. Demain, ce sont 59 radios qui seront proposées par le DAB+. Et tout le monde est invité à embarquer dans l’aventure : radios publiques, privées, associatives. Ce mardi, ce sont 25 radios nationales qui pourront être écoutées dans les trois agglomérations phares de France et les villes qui les relient.

Les différents acteurs de cette évolution sont évidemment conscients du temps nécessaire pour les ménages pour s’équiper. Rappelez-vous de la TNT qui fixait littéralement un ultimatum aux personnes, forcées de changer leur téléviseur ou d’acheter un adaptateur sous peine de ne plus recevoir leurs chaînes.

Pour le DAB+, il faut aussi s’équiper mais pas question de couper prochainement la bande FM. Une voiture neuve ? L’autoradio est forcément DAB+. Sinon, il faudra investir dans un poste radio nouvelle génération, dont les prix oscillent entre 60 et 100 euros.

Présent à Lyon ce lundi, le conseiller du CSA, Hervé Godechot s’est montré assez confiant sur la rapidité du processus. Prenant pour exemple la Norvège, qui a mis environ 5 ans entre le déploiement du DAB+ et la prise de la décision de couper définitivement la bande FM. "Ils se rendent compte qu’ils ont davantage d’audience sur DAB+ qu’ils n’en avaient sur la FM", indique-t-il, tout en prenant des pincettes pour rappeler que la Norvège et la France sont des pays très différents, dans les habitudes et dans la dispersion démographique du territoire à couvrir par le DAB+.

Le CSA estime qu’en 2020, déjà 13% de la population française était équipée pour capter le DAB+. Il n’existe aucun moyen fiable de le quantifier puisque l’écoute est anonyme. Mais Hervé Godechot est persuadé que "ça va aller vite".

A.A.

X

Tags :

DAB+

radio

10 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Daube+ le 12/10/2021 à 19:17

15 à 20 minutes de publicités par heure? quel régal !

Signaler Répondre

avatar
Barbichouille le 12/10/2021 à 19:08

Encore de l'argent bien dépensé, ca arrive au moins 20 ans trop tard, on trouvais déjà des tuners dab il y a 25 ans, cela apportais un gain réel (à l'époque), l'investissement était plus facile à justifier, depuis on a les radio en streaming, le débit peut être bien supérieur et on peut y avoir accès presque de partout avec internet (en fixe ou mobile 4 et 5G), les équipements sont déjà dans les foyers et autos; Et comme la tnt ou on a droit aux cubes et au décrochés du son (qui fracasse bien les oreilles) en cas de mauvaise réception, en mobile dans les zone ou ca capte pas de manière optimale ca va être sympa.

Signaler Répondre

avatar
Meuh le 12/10/2021 à 10:21
Hung a écrit le 12/10/2021 à 09h50

Encore un coûteux "Progrès" que l'on va amèrement regretter, comme l'abandon des Grandes Ondes ou du Hertzien. Quand à la "qualité" des programmes, l'inculture, notamment musicale, en France est tout bonnement pathétique.

A tous ces râleurs, détracteurs de français moyens allez voir la liste des stations avant de critiquer
https://www.dabplus.fr/lyon/

Signaler Répondre

avatar
Hung le 12/10/2021 à 09:50

Encore un coûteux "Progrès" que l'on va amèrement regretter, comme l'abandon des Grandes Ondes ou du Hertzien. Quand à la "qualité" des programmes, l'inculture, notamment musicale, en France est tout bonnement pathétique.

Signaler Répondre

avatar
mwai le 12/10/2021 à 08:45

Le son de dab+ est meilleur, moins sujet aux coupures et autres interférences, par contre l'offre de radios, c'est bof, à part radio scoop ou espace le matin au réveil, y'en a aucune que je suis réellement sur la fm qui est sur la dab...

Signaler Répondre

avatar
Oui MAIS le 11/10/2021 à 21:01

Vous pouvez trouver des adaptateurs DAB+ qui se connecte à votre poste actuel. la qualité est vraiment supérieur. Nos voisins suisse sont équipé depuis longtemps.

Signaler Répondre

avatar
Asté Risque le 11/10/2021 à 19:23

Changer d'autoradio, et l'écologie là dedans (G.D. vas pas être content) ..., mon poste à aiguille et K7 feras l'affaire , en plus c est vintage (Plaisanterie).

Signaler Répondre

avatar
Ex Précisions le 11/10/2021 à 18:49

C'est pas trop tôt, ça fait plus de 10 ans dans plein d'autres pays Européens qu'ils y sont passés, et certains totalement.
Certaines stations privées y étaient déjà depuis 5 ans sur Lyon.
Plus de crachouillis, plus de recherche en tournant l'antenne dans tous les sens, une haute qualité sonore.
Par contre avec le DAB on capte bien ou on ne capte rien, pas de qualité intermédiaire.
Mais avant de couvrir toute la France, encore 10 bonnes années, minimum, d'ici que les écolos trouvent à redire encore plus...

Signaler Répondre

avatar
bob75 le 11/10/2021 à 18:05

pour les radios oui on y gagne, les radios publique de qualités sont difficilement sur la FM alors que certaines on capte deux fois la station sur lyon. c'est l'effet inverse de la TNT

FIP par exemple avait disparu de la FM, elle est dispo en DAB sur lyon

Signaler Répondre

avatar
Toujours le même problème... le 11/10/2021 à 16:42

Toujours le même problème :

On multiplie les canaux à l'infini, pour autant, gagne-t-on sur le choix et la qualité des contenus ?

L'analogie avec les 25 chaînes de la TNT est judicieuse...

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.