Lyon : pourquoi l'Auberge de l'Île Barbe (1 étoile) n'a jamais rouvert après le confinement ?

Lyon : pourquoi l'Auberge de l'Île Barbe (1 étoile) n'a jamais rouvert après le confinement ?
DR Auberge

Après 25 ans de présence au Guide Michelin, il est probable que l'Auberge de l'Île Barbe perde son étoile cet hiver.

Et pour cause, l'établissement de haut standing situé dans le 9e arrondissement de Lyon n'a pas rouvert ses portes depuis le dernier confinement.

Sur le site du restaurant, on peut lire : "Le restaurant est actuellement fermé jusqu'à nouvel ordre. Le chef prend simplement le temps de réfléchir à l'avenir".

Ce vendredi, le Progrès révèle à l'occasion d'un entretien avec le chef étoilé Jean-Christophe Ansanay le mal qui ronge l'Auberge.

Et la situation a été vite réfléchie car Jean-Christophe Ansanay souhaitait céder sa place à un chef plus jeune à qui il aurait seulement demandé de verser un loyer. Mais aucune offre n'est arrivée.

La cause de cette envie de tout arrêter ? Les confinements successifs évidemment, mais aussi une fatigue. Dans son interview, le chef étoilé en veut à ses clients qui râlent de ne pas pouvoir pousser sa porte, à ses équipes qui sont parties ou qui refusent de se faire vacciner, au masque qui l'empêche de faire correctement de la cuisine. Des problèmes qui n'ont donc pas épargné les plus haut lieux de la gastronomie française. "La jeunesse d'aujourd'hui n'est pas celle d'hier. Alors je continue de cuisiner par passion mais seulement pour mes proches", conclut-il, amer.

En attendant, de l'argent rentre encore dans les caisses de l'Auberge de l'Île Barbe car le contenu de la cave a été progressivement vendu à des particuliers. Mais revoir Jean-Christophe Ansanay derrière le piano du restaurant dans un futur proche relève pour le moment du mirage.

X
24 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Yo le 13/11/2021 à 19:55

Faut faire des kebabs ! C'est tendance dans le coin !

Signaler Répondre

avatar
Toussaufecologiste le 13/11/2021 à 18:37

Que fait ecetebech

Signaler Répondre

avatar
nicnic le 13/11/2021 à 09:29
lafrance vamal a écrit le 12/11/2021 à 20h54

suppression des masques et de l'obligation vaccinale contre la covid et vous pourrez à nouveau recruter, tout comme les hôpitaux, les maisons de retraite...

Faux, on serait re confinés.

Signaler Répondre

avatar
Untel69 le 13/11/2021 à 09:18

Donc le gars aimerait louer son auberge à un jeune chef mais il n'a aucune offre pour un emplacement en or... ses employés s'en vont... ses clients ne reviennent pas... le même qui s'est fait voler pour 100 à 200 000€ de bouteilles l'année dernière et qui actuellement en vend aux particuliers.
Quel tableau, ça m'inspire pas confiance tout ça.

Signaler Répondre

avatar
C'est pas gagné le 13/11/2021 à 08:19
alain ecully a écrit le 12/11/2021 à 11h44

Si un jour les restaurateurs décidaient de rémunérer correctement leurs collaborateurs qui ont un travail décalé ,et sans heures supplémentaires les dimanches et jours fériés . De plus une partie du salaire étant souvent (pas toujours) versée au black beaucoup de serveurs ont vécu une pandémie difficile économiquement et se sont orientés vers une autre profession .
Un professionnel coûte cher .

et se sont orientés vers

Ça se voit que tu ne vas pas dans un restaurant digne de ce nom. Regarde aussi les Macdonald tu verras que c'est pire pour le personnel de cet empire de la mal bouffe.
Enfin chacun son truc !

Signaler Répondre

avatar
Le grec le 13/11/2021 à 00:00
alain ecully a écrit le 12/11/2021 à 11h44

Si un jour les restaurateurs décidaient de rémunérer correctement leurs collaborateurs qui ont un travail décalé ,et sans heures supplémentaires les dimanches et jours fériés . De plus une partie du salaire étant souvent (pas toujours) versée au black beaucoup de serveurs ont vécu une pandémie difficile économiquement et se sont orientés vers une autre profession .
Un professionnel coûte cher .

et se sont orientés vers

Tu devrais ouvrir un restaurant et me montrer ce que tu sais faire !!😋😋😋

Signaler Répondre

avatar
lafrance vamal le 12/11/2021 à 20:54

suppression des masques et de l'obligation vaccinale contre la covid et vous pourrez à nouveau recruter, tout comme les hôpitaux, les maisons de retraite...

Signaler Répondre

avatar
Oiseaudemauvaiseaugure le 12/11/2021 à 18:39
Pigé a écrit le 12/11/2021 à 18h02

Oui, d'une manière générale le problème français actuel est le niveau des salaires de façon de plus en plus prégnante avec l'augmentation des charges fixes (carburants, électricité, gaz, eau, impôts locaux, loyers, bulle immobilière...)
Alors on a un président des riches qui flique les chômeurs, des patrons qui se plaignent de ne pas trouver d'employés, mais s'ils étaient bien payés ça n'arriverait pas. La Suisse par exemple emploie de nombreux français qui trouvent dans ce pays juste rémunération.

Lorsque l'on parle d'un sujet , il est bon d'en expliquer son fonctionnement !!! Qu'en est-il de la retraite en Suisse ??? Qu'en est-il des soins en Suisse ??? Qu'en est-il de la protection des emplois en Suisse ??? Il y aurait bien d'autres questions , surtout au niveau social , concernant la Suisse , mais quelques réponses à ces trois premières questions seraient déjà les bienvenues !!!

Signaler Répondre

avatar
Pigé le 12/11/2021 à 18:02
Tatin a écrit le 12/11/2021 à 13h59

Incroyable : "La jeunesse d'aujourd'hui n'est plus la même qu'hier", il vaut mieux lire cela que d’être aveugle. 160 000 emplois vacants dans les métiers de bouche. Si après la baisse de la TVA en restauration les patrons avaient augmenté leurs employés pour rendre attrayant ces métiers, au lieu de s'offrir de plus gros 4X4, on n'en serait pas là. Les patrons de restaurants manquent d'imagination parce qu'ils auraient pu traduire la phrase gravée au dessus de la cheminée dans le film : "L'avare" avec Louis de Funès : "Il faut manger pour vivre et non pas vivre pour manger" par : Il faut travailler pour vivre et non pas vivre pour travailler. C'est seulement après avoir fait cet effort de compréhension intellectuelle qu'ils comprendront que tant qu'ils ne paieront pas mieux leurs employés ces derniers feront tout leur possible pour se reconvertir et trouver un travail moins contraignants. Travailler quand les autres se reposent, faire des heures à rallonge et ne pas voir sa famille, ses enfants...

Oui, d'une manière générale le problème français actuel est le niveau des salaires de façon de plus en plus prégnante avec l'augmentation des charges fixes (carburants, électricité, gaz, eau, impôts locaux, loyers, bulle immobilière...)
Alors on a un président des riches qui flique les chômeurs, des patrons qui se plaignent de ne pas trouver d'employés, mais s'ils étaient bien payés ça n'arriverait pas. La Suisse par exemple emploie de nombreux français qui trouvent dans ce pays juste rémunération.

Signaler Répondre

avatar
PapyMouzot le 12/11/2021 à 17:28
jeunesse perdue a écrit le 12/11/2021 à 13h34

il y a trop d'aides pour encourager à rester chez-soi. le teleglandage, le chômage, les minimums qui donnent droit à plein d'avantages sur les logements, les transports etc. les jeunes reveillez vous, les migrants vont prendre vos places car eux n'ont rien, ont la niaque, et veulent réussir. vous finirez clochards.

Celà est dit un peu cruement !!! Mais tellement vrai ...

Signaler Répondre

avatar
Drive le 12/11/2021 à 17:09
JM a écrit le 12/11/2021 à 12h21

pourquoi ne pas ouvrir un McDo à la place?

Exact un mc Donald's avec un drive , histoire de avoir un bouchon sur pont 😂

Signaler Répondre

avatar
Tatin le 12/11/2021 à 13:59

Incroyable : "La jeunesse d'aujourd'hui n'est plus la même qu'hier", il vaut mieux lire cela que d’être aveugle. 160 000 emplois vacants dans les métiers de bouche. Si après la baisse de la TVA en restauration les patrons avaient augmenté leurs employés pour rendre attrayant ces métiers, au lieu de s'offrir de plus gros 4X4, on n'en serait pas là. Les patrons de restaurants manquent d'imagination parce qu'ils auraient pu traduire la phrase gravée au dessus de la cheminée dans le film : "L'avare" avec Louis de Funès : "Il faut manger pour vivre et non pas vivre pour manger" par : Il faut travailler pour vivre et non pas vivre pour travailler. C'est seulement après avoir fait cet effort de compréhension intellectuelle qu'ils comprendront que tant qu'ils ne paieront pas mieux leurs employés ces derniers feront tout leur possible pour se reconvertir et trouver un travail moins contraignants. Travailler quand les autres se reposent, faire des heures à rallonge et ne pas voir sa famille, ses enfants...

Signaler Répondre

avatar
jeunesse perdue le 12/11/2021 à 13:34

il y a trop d'aides pour encourager à rester chez-soi. le teleglandage, le chômage, les minimums qui donnent droit à plein d'avantages sur les logements, les transports etc. les jeunes reveillez vous, les migrants vont prendre vos places car eux n'ont rien, ont la niaque, et veulent réussir. vous finirez clochards.

Signaler Répondre

avatar
JM le 12/11/2021 à 12:21

pourquoi ne pas ouvrir un McDo à la place?

Signaler Répondre

avatar
Cookie le 12/11/2021 à 12:06
ce n est pas faux a écrit le 12/11/2021 à 10h33

C'est meme tout a fait vrai !Mentalité de colon qui pleure quand il ne retrouve pas ses "gens"

Vous avez une mentalité de looser ! Lui recherche l'excellence et vous l'oisiveté... Effectivement la jeunesse d'aujourd'hui ne vaut pas une cacahouète, elle rêve sur YouTube et Instagram la jeunesse d'hier rêvait de travail et savait persévérer malgré les difficultés !

Signaler Répondre

avatar
Abdelouweb le 12/11/2021 à 11:51
Que veux-tu.... a écrit le 12/11/2021 à 11h24

Les jeunes d'aujourd'hui ont vu leurs parents voire leurs grand-parents être virés sans autre forme de procès après avoir passé des décennies à bosser pour une entreprise.

Pourquoi s'étonner à présent que les employés Kleenex changent facilement de boite ?

Très dur de travailler dans ses cuisines
Mœurs et conditions d un autre temp
Ouff enfin

Signaler Répondre

avatar
alain ecully le 12/11/2021 à 11:44

Si un jour les restaurateurs décidaient de rémunérer correctement leurs collaborateurs qui ont un travail décalé ,et sans heures supplémentaires les dimanches et jours fériés . De plus une partie du salaire étant souvent (pas toujours) versée au black beaucoup de serveurs ont vécu une pandémie difficile économiquement et se sont orientés vers une autre profession .
Un professionnel coûte cher .

et se sont orientés vers

Signaler Répondre

avatar
Que veux-tu.... le 12/11/2021 à 11:24
nonmaiscepaspourdire a écrit le 12/11/2021 à 09h02

Les conditions de travail sont bien souvent au ras des pâquerettes de nos jours, alors les jeunes changent de travail comme de chemises. Donc si vous les obligez à s'injecter un produit expérimental potentiellement dangereux et bien ils vont ailleurs.

Les jeunes d'aujourd'hui ont vu leurs parents voire leurs grand-parents être virés sans autre forme de procès après avoir passé des décennies à bosser pour une entreprise.

Pourquoi s'étonner à présent que les employés Kleenex changent facilement de boite ?

Signaler Répondre

avatar
ce n est pas faux le 12/11/2021 à 10:33
BLAIR a écrit le 12/11/2021 à 10h08

Il a l'air sacrément désagréable ce chef.. et vit avec 10 ans de retard.. c'est fini l'esclavagisme ou tu avais des employés payé au smic sur lesquels tu pouvais hurler sans qu'ils bronchent .. bonne retraite..

C'est meme tout a fait vrai !Mentalité de colon qui pleure quand il ne retrouve pas ses "gens"

Signaler Répondre

avatar
Prisondorée le 12/11/2021 à 10:23

Ça serait peut être pas arrivé si les habitants de l'île barbe n'avait pas décidé de vivre confiné derrière de grand portail toute leur vie... c'est tellement triste maintenant...

Signaler Répondre

avatar
BLAIR le 12/11/2021 à 10:08

Il a l'air sacrément désagréable ce chef.. et vit avec 10 ans de retard.. c'est fini l'esclavagisme ou tu avais des employés payé au smic sur lesquels tu pouvais hurler sans qu'ils bronchent .. bonne retraite..

Signaler Répondre

avatar
nonmaiscepaspourdire le 12/11/2021 à 09:02
Le lyonnois a écrit le 12/11/2021 à 08h30

"à ses équipes qui sont parties ou qui refusent de se faire vacciner...La jeunesse d'aujourd'hui n'est pas celle d'hier": curieusement ils sont soucieux de ce que contient un vaccin qui sauvent des vies et que la moitié du monde nous envient mais moins regardant sur la conteneur de la résine qu'ils fument ou de la poudre qu'ils sniffent à outrance...

Les conditions de travail sont bien souvent au ras des pâquerettes de nos jours, alors les jeunes changent de travail comme de chemises. Donc si vous les obligez à s'injecter un produit expérimental potentiellement dangereux et bien ils vont ailleurs.

Signaler Répondre

avatar
Aliente le 12/11/2021 à 08:42

"Les cons" m'a tuer ..

Signaler Répondre

avatar
Le lyonnois le 12/11/2021 à 08:30

"à ses équipes qui sont parties ou qui refusent de se faire vacciner...La jeunesse d'aujourd'hui n'est pas celle d'hier": curieusement ils sont soucieux de ce que contient un vaccin qui sauvent des vies et que la moitié du monde nous envient mais moins regardant sur la conteneur de la résine qu'ils fument ou de la poudre qu'ils sniffent à outrance...

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.