Prévention : un scooter renversé par une voiture devant près de 200 lycéens à Lyon

Prévention : un scooter renversé par une voiture devant près de 200 lycéens à Lyon
LyonMag

Ce vendredi matin, plus de 170 élèves du lycée Gabriel Rosset avaient un emploi du temps bien différent des autres semaines.

Ces élèves, en classe de 3e de l'établissement situé dans le 7e arrondissement de Lyon, avaient rendez-vous sur le vaste terrain du 7e régiment du matériel (RMAT), dont l'entrée se situe sur le boulevard de l'Artillerie.

Au programme de cette matinée, une opération de sensibilisation aux risques de la route, rodéos ou non. Sur l'initiative de la Ville de Lyon, deux ateliers ont été réalisés par l'entreprise Drag Auto.

Le premier permettait de comprendre les longues distances de freinages à différentes vitesses, mais le second s'annonçait déjà choquant : la reconstitution d'un accident entre une voiture et un scooter. Le deux-roues était immobile, tandis que la Fiat Punto 2 utilisée pour venir percuter de plein fouet le mannequin taille réelle roulait à environ 50 km/h. Le choc a été impressionnant, des spectateurs en sont même tombés à la renverse, soufflés par le fracas du crâne contre le pare-brise, et le scooter qui glisse sur une longue distance.

Une sensibilisation avec d'autant plus d'échos pour les élèves, l'une d'elle assurant "qu'il y a très souvent des scooters qui passent devant le lycée". L'exercice continuait avec une simulation d'intervention des secours suite à ce drame. Des élèves du lycée, cadets de la sécurité civile et formés aux premiers secours, ont été les premiers présents auprès de la victime. Ils ont appelé les pompiers en faisant écouter la conversation à leurs camarades, pour qu'ils intègrent aussi la marche à suivre.

Associés à l'opération, les sapeurs-pompiers et la police municipale ont répondu présents, les premiers en massant la victime jusqu'à la déclaration de son décès, les seconds en sécurisant les lieux.

"On ne veut pas les retrouver sur des scènes d'accidents"

Une prise de conscience qui était clairement l'objectif affiché de Mohamed Chihi, adjoint au maire de Lyon chargé de la Sécurité : "Les réseaux sociaux ont montré le côté exploit de ces comportements routiers, ils montrent rarement les moments où ça se passe mal. C'est une vision déformée pour se mettre en valeur. Ce que nous avons organisé ce vendredi c'est la démonstration des risques encourus quand cela dérape. On pense à ce jeune public, on ne veut pas les retrouver sur des scènes d'accidents", assure l'élu dont les services vont mener trois autres opérations similaires d'ici la fin de l'année.

Les soldats voisins du lycée Gabriel Rosset, situé à quelques pas de la caserne du RMAT, avaient également organisé un défilé pour les élèves. Parmi les véhicules, des blindés du régiment spécialisé dans le maintien en condition opérationnelle des matériels terrestre, et notamment un char AMX-10 RC dont le passage a été largement salué par les adolescents.

J.D.

X
3 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Pierolab le 23/11/2021 à 13:49

Ils sont sympas, ils ont mis le scooter à l arret. Je suppose que le scooter roulant à fond qui percute une voiture, c'est encore plus impressionnant.
Difficile probablement de le mettre en scène pour des raisons de sécurité...

Signaler Répondre

avatar
Bob le 22/11/2021 à 19:36

Très bonne initiative

Signaler Répondre

avatar
Pigé le 21/11/2021 à 17:12

Rien sur cette "animation" très cher citoyen aux hautes vues ?

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.