Près de Lyon : condamnation de deux vendeurs de protoxyde d’azote 

Près de Lyon : condamnation de deux vendeurs de protoxyde d’azote 
Photo d'illustration - LyonMag

Ils passaient par les réseaux sociaux pour écouler leurs stocks.

Ce mardi, deux hommes âgés de 20 et 21 ans ont été jugés au tribunal de Villefranche-sur-Saône. Les deux individus avaient été interpellés début mars au péage de Limas lors d’un contrôle mené par la douane. Dans leur véhicule, selon Le Progrès, 43 bouteilles de protoxyde d’azote avaient été retrouvées, mais aussi de nombreux ballons gonflables, 2000 euros en liquide et un carnet de comptes. Le kit parfait du revendeur de ce gaz de plus en plus prisé.

Depuis quelques années, cette nouvelle drogue, qui peut être très nocive pour la santé, fait en effet fureur parmi certains jeunes qui remplissent de gaz des ballons de baudruche pour ensuite inhaler le contenu. Des bidons vides sont régulièrement retrouvés sur la chaussée, jetés par les consommateurs qui se fournissent via les réseaux sociaux et notamment SnapChat.

Et c’est justement par ce réseau social que les deux individus jugés ce mardi étaient contactés par les acheteurs. A la barre, l’un d’eux a même reconnu avoir connu des problèmes de santé après avoir consommé du protoxyde d’azote qu’il commandait aux Pays-Bas.

Alors que le parquet réclamait une peine de 8 mois de prison avec sursis, les deux hommes ont écopé d’une amende de 1500 euros, avec sursis pour cinq ans.

X
3 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
MEUHMEUH le 02/12/2021 à 17:51

Quel histoire pour du matériel en vente dans les grandes surfaces . Comme la colle à rustine et autres . Si les gens éduquait leur gosses.

Signaler Répondre

avatar
Ben... le 02/12/2021 à 12:20
protoxyde ! a écrit le 02/12/2021 à 12h13

L'inventivité des prédateurs de drogue est sans limite . A quand la vente des gaz émanant des composts écolos !

Que sont les méthaniseurs à ton avis ?... ^^

Signaler Répondre

avatar
protoxyde ! le 02/12/2021 à 12:13

L'inventivité des prédateurs de drogue est sans limite . A quand la vente des gaz émanant des composts écolos !

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.