Lyon : avec de nouveaux horaires, la police vise 25 à 30% de patrouilles en plus

Lyon : avec de nouveaux horaires, la police vise 25 à 30% de patrouilles en plus
Un policier en patrouille près de l'Hôtel Dieu - LyonMag

Petite révolution chez les forces de l'ordre de l'agglomération lyonnaise.

Les changements dans la police française continuent d’entrer en vigueur. En septembre 2019, une instruction diffusée parmi les fonctionnaires français avait annoncé le début d’un changement de rythme pour les policiers. Depuis ce 1er janvier, les fonctionnaires lyonnais sont donc progressivement sous le coup de nouveaux horaires. Des vacations plus longues, mais avec moins de jours travaillés chaque année.

De longues nuits

La majorité des membres de la Brigade anti criminalité, par exemple, travaillaient 8 heures durant quatre jours avant deux journées de repos. Désormais, leurs vacations prendront 11 heures et 8 minutes de leurs journées travaillées. Autre exemple avec les équipages de police-secours, avec leurs voitures siglées, qui eux patrouilleront durant des vacations de 12h08, avec un roulement entre deux équipes.

Certains fonctionnaires de l’agglomération lyonnaise qui patrouillent de nuit, comme l’une des brigades spécialisées de terrain ou un groupe de sécurité de proximité, sont donc dans les rues dès 14h et jusqu’à 1h du matin, sauf si une opération met plus de temps à être traitée et qui retarderait la fin de service.

De nombreuses directions en France avaient déjà opéré ce changement de rythme, tandis qu’à Lyon les policiers fonctionnaient encore avec d'innombrables cycles de travail. Pour les police-secours, il y en avait donc six créneaux horaires différents. Une situation jugée "kafkaïenne" dans les couloirs de l’Etat-Major. Aujourd'hui toutes les brigades de Police-Secours ont donc le même régime.

Un rythme intenable ?

Selon Sébastien Gendraud secrétaire adjoint départemental d’Unité SGP Police, "le problème de ces nouveaux cycles est que les policiers vont certes avoir moins de jours de travaillés, mais que dans le même temps les horaires seront plus longs. De manière générale, les policiers qui travaillent de nuit étaient opposés au projet. Et pour cause, il y a une véritable différence entre les services de jour ou de nuit".

Un "nuiteux", sous couvert d’anonymat, livre en effet à notre rédaction sa crainte d’être épuisé avec ce rythme : "vous arrêtez le service à 1h, mais le temps de rentrer puis manger et se doucher, il est déjà 2h. Il faut alors rapidement se coucher pour être en forme dès le lendemain midi. A la longue cela va être très difficile pour certains. De plus, nous étions organisés pour nos vies privées, par exemple avec des horaires calés avec les nourrices pour les enfants et il faut aujourd’hui tout changer. Nous aurions préféré que la réforme soit mise en place en septembre, à la rentrée".

Reste que d’après la DDSP du Rhône, un sondage avait été réalisé pour connaitre l’engouement des troupes sur ces nouveaux horaires. Près de 70% des policiers de la DDSP du Rhône avaient alors manifesté leur accord pour ce cycle binaire. De plus, deux pauses obligatoires de 20 minutes seront effectués durant chaque service, l’occasion pour les agents de se restaurer.

Plus de bleu dans les rues

Pour le directeur de la police lyonnaise Nelson Bouard, les nombreux cycles horaires qui étaient en place avant la réforme étaient "trop coûteux en effectifs, avec beaucoup trop d'agents à un même moment. C’est pour cela que les services, en concertation avec le personnel, se sont efforcés depuis un an de trouver les bons cycles horaires pour une réponse adaptée aux problématiques et qui fasse consensus. Certes, les vacations sont désormais plus longues, mais nos fonctionnaires auront environ 60 jours de travail en moins par an. De plus, la majorité des policiers vont bénéficier d'un weekend de repos sur deux, contre un sur six auparavant".

Nelson Bouard précise que ce travail abattu porte déjà ses fruits, "pour réduire les missions administratives afin de donner la priorité à l'opérationnel". Des objectifs clairs sont affichés par le patron des agents lyonnais : "je vise un accroissement de 25% à 30% des patrouilles. C'est d'ailleurs le cas depuis lundi matin. Ainsi, nous faisons en sorte qu'il n'y ait plus de carence sur un territoire, notamment dans les moments où la délinquance est la plus forte". Les véhicules siglés ou banalisés sont donc envoyés là où les faits risquent de se produire, comme les samedis et dimanches matin à la sortie des boîtes de nuit comme dans le 1er arrondissement. Cela, bien sûr, quand les établissements de nuit sont ouverts.

Des services mutualisés

Autre révolution à la DDSP du Rhône, et toujours dans l’idée d’être "plus forts partout", un certain nombre de petites unités vont prochainement fusionner avec à la clé des restructurations de commissariats. Mais pour la direction, il s’agit d’une solution pouvoir répondre plus rapidement et fortement à la demande. L’idée, selon Nelson Bouard, "sera de privilégier le service à l’enseigne. Aujourd’hui il ne faut pas savoir où sont les vestiaires mais bel et bien où sont les enquêteurs".

Un changement qui concerne notamment les agents de nuit, dont les effectifs ont été grossis depuis l’année dernière. Cette semaine encore, 74 policiers sont arrivés dans le Rhône, "dont plus de la moitié en Police-Secours, notamment pour les horaires nocturnes" précise Nelson Bouard. D’autres étapes sont d’ores et déjà en train d’être menées dans le renouveau de la police lyonnaise : le réajustement des effectifs entre ceux du jour et la nuit, mais aussi le nouveau découpage du territoire géré par la police avec quatre grands secteurs dans la Métropole de Lyon : ouest, est, sud et centre.

Sur ces dossier épineux, des syndicats se sont déjà opposés, en avançant des problématiques de transport entre le domicile et le commissariat pour des agents "dont le rythme de vie est déjà calé". D’intenses discussions sont déjà en prévision.

J.D.

X
28 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Bricoleur_nocturne le 09/01/2022 à 00:06
Pravda a écrit le 07/01/2022 à 15h04

Lorsque que je travaillais en angleterre je croisais la police en patrouille à pied au moins une fois par semaine. En Allemagne, c'était quasiment tous les jours. En France, je les vois parfois se balader à trois en voiture. Super efficace pour réagir, dissuader.....

Jamais je n'ai croisé la police a pied en journée lorsque je travaillais en Angleterre.
Par contre, ils étaient la pour les fêtes de la ville , dans les pubs pour annoncer un contrôle d'alcoolémie, donc fortement inciter à organiser le covoiturage. Le soir dans un parc à côté de chez moi. ...

Signaler Répondre

avatar
les tontons flingueurs le 08/01/2022 à 17:41
Réserviste69 a écrit le 07/01/2022 à 21h20

Perso, je préfère patrouiller en VTT, on est bien plus discret et rapide

en tous cas ,vous n etes pas equipes façon " cuirasse-inspecteur harry " avec flingues de concours .........

Signaler Répondre

avatar
RG79 le 08/01/2022 à 10:09

Dans tous les cas, l'idée générale de viser plus de présence sur le terrain est une tres bonne idée.
Mais pour efficacité de bout en bout, il faut aussi et surtout une réorganisation complète du système judiciaire et carcéral.

Signaler Répondre

avatar
Dadvador le 08/01/2022 à 09:58
bof948 a écrit le 07/01/2022 à 14h28

A ce sont des horaires difficiles ? Ha c'est étonnant, car dans la sécu j'ai des membres de ma famille qui y bosse, ils bossent 6 jours sur 7, 60h par semaine, jour férié à rattraper, sans droit à CP depuis le début de la pandémie et le plus drôle à horaires variables qui peuvent se moduler sur toute la journée, donc vlà le challenge pour parvenir à ne pas s'endormir au boulot ou arriver à s'endormir sans plage fixe.... même en 14-18 ça fonctionnait pas comme ça...

Ouais c’est sur les agents de sécurité c’est le top même pas capable de rentrer comme policier municipale. Les boites de sécurité sont tenues par des africains qui travaillent a l’africaine

Signaler Répondre

avatar
aniès Marillon le 08/01/2022 à 09:35
Andrea Tout-caraque a écrit le 07/01/2022 à 18h04

et il faut penser a regler le problème numero 1 du département, qui pourrit la vie quotidienne de tous les habitants du Rhone:
Des SDF vendent des caleçons, des Marloboro ou et des chaussettes trouées sur le trottoir entre l' arret de Tramway Guillotière et les Mac Donald.
Heureusement que LyonMag, premiers sur l' info, en ont fait leur sujet principal en 2021.

quand Zemmour abolira la république pour la remplacer par l' Etat Français, nous enverrons les vendeurs de vieilles chaussettes et de caleçons d' occasion au bagne.
Il faut envoyer les geux au bagne/travaux forcés, pour que la société rentabilise leur pathétique existence.
A bas les pauvres !

Signaler Répondre

avatar
Gonelyonnais le 08/01/2022 à 09:27

Que de la mousse, y'a même pas les locaux ni les moyens pour...Tout s'est décidé à l'EM entre eux....Quand à la partie sur le non respect de la vie de famille c'est la vérité

Signaler Répondre

avatar
Réserviste69 le 08/01/2022 à 08:30
vrailyonnais a écrit le 08/01/2022 à 06h51

Sur la voie publique, ils seront certainement + efficaces que devant des ordinateurs vieux et dépassés à taper des rapports inutiles
leur mission attraper la délinquance de tout poil: du gros braquage a la délinquance horripilante des bris de glace de voitures sans rien voler dedans (quel idiot laisse-t-il encore qque chose dans sa voiture?). Ses dit mineurs isolés auteurs de moultes délits et vols sur les personnes et appartements et voitures : hopp un charter pour l’Afrique via l’Europe de l’Est !!!!

Bien dit.
C'est exactement ce que veulent les fonctionnaires

Signaler Répondre

avatar
vrailyonnais le 08/01/2022 à 06:51

Sur la voie publique, ils seront certainement + efficaces que devant des ordinateurs vieux et dépassés à taper des rapports inutiles
leur mission attraper la délinquance de tout poil: du gros braquage a la délinquance horripilante des bris de glace de voitures sans rien voler dedans (quel idiot laisse-t-il encore qque chose dans sa voiture?). Ses dit mineurs isolés auteurs de moultes délits et vols sur les personnes et appartements et voitures : hopp un charter pour l’Afrique via l’Europe de l’Est !!!!

Signaler Répondre

avatar
ifoyaka le 07/01/2022 à 23:53

Ce qui compte c'est des heures bien remplies sur le terrain et non beaucoup d'heures coincé dans le poste dans ce cas ça peut être efficace

Signaler Répondre

avatar
levilleur le 07/01/2022 à 21:30

Le 17 est injoignable ! Message d'attente de 10 mins et au final on renonce !!!! Il ferait mieux d'améliorer cela et je ne crois pas un seul instant que l on va voir plus de policiers aux heures propices aux faits divers.....avec 60 jours de congés en plus !

Signaler Répondre

avatar
Réserviste69 le 07/01/2022 à 21:20
baisse de prestige a écrit le 07/01/2022 à 16h02

en plus!! on imagine les voir debarquer costauds velus en harley style US ou façon starsky et hutch et y debarquent ..........en VTT!!

Perso, je préfère patrouiller en VTT, on est bien plus discret et rapide

Signaler Répondre

avatar
Je suis … Fatigué ! le 07/01/2022 à 18:29

MDR. Dans un pays ou PLUS personne n’a envie de BOSSER, ils ont de nouvelles horaires ? Mdr. Ne venez plus le matin , l’après midi , ont réponds pas , mdr. A par de prendre les plaintes des mères célibataires pour violences mentales , les militants RN de notre police sont. Comme nous des FEIGNANTS ! Mdr.

Signaler Répondre

avatar
Hans le 07/01/2022 à 18:23

Comme ont disait dans les vieux commissariats ´ qu’elle soit bonne ou qu’elle soit dure rien ne vaut une bonne BAVURE !! Il fallait après qu’elle revienne nous voir pour porter Plainte, MDR.

Signaler Répondre

avatar
Andrea Tout-caraque le 07/01/2022 à 18:04

et il faut penser a regler le problème numero 1 du département, qui pourrit la vie quotidienne de tous les habitants du Rhone:
Des SDF vendent des caleçons, des Marloboro ou et des chaussettes trouées sur le trottoir entre l' arret de Tramway Guillotière et les Mac Donald.
Heureusement que LyonMag, premiers sur l' info, en ont fait leur sujet principal en 2021.

Signaler Répondre

avatar
Lapinpacretin le 07/01/2022 à 17:56

Vous pouvez multiplier les effectifs de police par 10 ça ne sert à rien puisque la justice n'assure pas..

Signaler Répondre

avatar
Mont Monnet le 07/01/2022 à 17:07

Ca sent le burn-out...

Signaler Répondre

avatar
Parti de la loi et l' ordre. le 07/01/2022 à 16:15

Ces mesures ne sont pas suffisantes.
Il faut rétablir le servage et la gabelle.

Signaler Répondre

avatar
baisse de prestige le 07/01/2022 à 16:02
C'est vrai que a écrit le 07/01/2022 à 15h26

C'est vrai que tu vois parfois du bazar, tu entends les sirènes, tu t'attends à les voir débarquer, mais non, ils se dépêchent de rentrer pour l'apéro'...

en plus!! on imagine les voir debarquer costauds velus en harley style US ou façon starsky et hutch et y debarquent ..........en VTT!!

Signaler Répondre

avatar
john attend le 07/01/2022 à 15:47
LaVéritéEstAilleurs a écrit le 07/01/2022 à 14h35

C'est sur que pour ceux qui ont choisi de travailler de nuit pour gagner plus la pilule doit être dure à avaler,ils doivent y perdre mathématiquement vu qu'ils feront moins d'heures de nuit en proportion....

En fait non, c'est un forfait, si tu acceptes de bosser de nuit en 12h08, c'est à dire de 18h00 à 06h08, c'est une prime de200€ brut par mois en plus sur ton salaire

Signaler Répondre

avatar
C'est vrai que le 07/01/2022 à 15:26
Pravda a écrit le 07/01/2022 à 15h04

Lorsque que je travaillais en angleterre je croisais la police en patrouille à pied au moins une fois par semaine. En Allemagne, c'était quasiment tous les jours. En France, je les vois parfois se balader à trois en voiture. Super efficace pour réagir, dissuader.....

C'est vrai que tu vois parfois du bazar, tu entends les sirènes, tu t'attends à les voir débarquer, mais non, ils se dépêchent de rentrer pour l'apéro'...

Signaler Répondre

avatar
Pravda le 07/01/2022 à 15:04

Lorsque que je travaillais en angleterre je croisais la police en patrouille à pied au moins une fois par semaine. En Allemagne, c'était quasiment tous les jours. En France, je les vois parfois se balader à trois en voiture. Super efficace pour réagir, dissuader.....

Signaler Répondre

avatar
Réserviste69 le 07/01/2022 à 15:03

Bien content de ces nouveaux horaires.
On va pouvoir occuper le terrain et faire respecter les règles plus facilement

Signaler Répondre

avatar
LaVéritéEstAilleurs le 07/01/2022 à 14:35

C'est sur que pour ceux qui ont choisi de travailler de nuit pour gagner plus la pilule doit être dure à avaler,ils doivent y perdre mathématiquement vu qu'ils feront moins d'heures de nuit en proportion....

Signaler Répondre

avatar
bof948 le 07/01/2022 à 14:28

A ce sont des horaires difficiles ? Ha c'est étonnant, car dans la sécu j'ai des membres de ma famille qui y bosse, ils bossent 6 jours sur 7, 60h par semaine, jour férié à rattraper, sans droit à CP depuis le début de la pandémie et le plus drôle à horaires variables qui peuvent se moduler sur toute la journée, donc vlà le challenge pour parvenir à ne pas s'endormir au boulot ou arriver à s'endormir sans plage fixe.... même en 14-18 ça fonctionnait pas comme ça...

Signaler Répondre

avatar
Amusé le 07/01/2022 à 13:33

On nous parle de patrouilles nocturnes, mais on laisse les marchés "clandestins" se pérenniser de jour, avec le bel exemple récent dont le mérite revient entièrement aux "écolo" de celui de la place des États-Unis qui s'installe dès que les policiers municipaux ont fini leur service à midi et gagne en importance et en durée jusqu'à 16H00 au bas mot....

Alors avant de demander aux flics de faire des nuits blanches, qu'ils occupent correctement leurs journées...

Signaler Répondre

avatar
Hector le 07/01/2022 à 13:07

Patrouiller plus pour intervenir et dissuader, ou bien patrouiller plus et fermer les yeux ?

Signaler Répondre

avatar
Grand jeu le 07/01/2022 à 12:24

Pour cette article il y deux photos : La premiere et la deuxieme . Vous me suivez ?
A ton avis , à laquelle correspondrai le mieux la légende :
"Mais qui c est qui a ch.... dans mon kepi ?"
Ok je sors

Signaler Répondre

avatar
Ex Précisions le 07/01/2022 à 12:14

Occuper le terrain, il n'y a que çà pour les nuisibles.
Ce ne sont pas des caméras de "constatation des faits" qui vont améliorer les choses.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.