OL : De l'aspect négatif (ou positif) d'un voyage en bus

OL : De l'aspect négatif (ou positif) d'un voyage en bus

L'olympique Lyonnais n'a pu rallier Munich par les voies aériennes, le nuage de cendres ne permettant aucun décollage lundi. C'est donc en autobus que les Gônes rejoingnent donc la ville bavaroise pour la demi-finale aller de la Ligue des Champions. Parti lundi à 13h30 de Tola Vologe, les lyonnais ont débarqué à Stuttgart afin d'y faire étape. Ils devraient rejoindre Munich dans la journée de mardi pour un entrainement prévu en soirée sur la pelouse de l'Allianz Arena. Un déplacement épique que nous comment le Dr Arthur Molique, médecin du sport à Gerland. Pour ce dernier, les quelques inconvénients d'un tel voyage ne devraient pas entamer la forme physique de sportifs professionnels, même si quelques vigilances sont de mise. Interview.

Lyon Mag : Y a-t-il des risques d’ordre physique a effectuer un si long trajet en bus ?

Dr Molique : Il y a plusieurs points négatifs à effectuer un déplacement en bus. Tout d’abord la durée du trajet. C’est plus fatiguant de faire sept heures de route qu’une heure d’avion. Ensuite, le fait de rester assis longtemps peut engendrer des problèmes de drainage veineux. Cela se traduit par une sensation de jambes lourdes. Ce sont deux points qui pourraient être ennuyeux. Mais il n’y a pas non plus de risques particuliers à faire un voyage en car pour aller disputer une rencontre de football. La fatigue psychologique, à rester plusieurs heures dans un bus, est un élément à prendre en compte.

Le problème principal, c’est l’engourdissement ?

Effectivement. Le retour veineux ne se fait pas car ils sont assis. C’est le problème principal. Ceci dit, ils ont très probablement sur des voyages de cette durée là des chaussettes ou des bas de contention pour éviter d’avoir des douleurs. On ne peut pas parler de risque, mais c’est un petit facteur qui peut jouer. En plus, ils arrivent la veille du match, donc les effets du voyage en bus ne devraient absolument pas se ressentir.

Sur l’aspect psychologique, Maxime Gonalons expliquait que le bus est plus agréable pour le collectif. Cela peut jouer en positif aussi ?

Cela peut jouer aussi. Après, ce sont tous des athlètes de très haut niveau. Ce n’est pas la première fois qu’ils partiraient en bus pour faire quelque chose. Donc les quelques points négatifs peuvent être effectivement contrebalancés par l’émulation de groupe dans un voyage comme celui-là. Cela peut aussi détendre et resserrer le groupe. Cela peut être un des arguments qui pourrait valoriser ce type de déplacement, surtout sur un match de cette importance.

Tags :

ol

bus

deplacement

3 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Le Mal Aimé le 21/04/2010 à 08:41

fatiguant certe mais possible OUI ....................... ON VA LE FAIRE .........

Signaler Répondre

avatar
aladin le 20/04/2010 à 19:23

oh les pauvres footeux moi c ets tout les jours que je prent le car et je touche pas 200000mile euros par moi

Signaler Répondre

avatar
Drkiki le 20/04/2010 à 17:04

Une petite partie de jambes en l'air au Café Zaman, de quoi faciliter le retour veineux de nos footeux!!

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.