Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

L’ASVEL a joué avec le feu

L'ASVEL s'est imposée sur le fil 66-64 vendredi soir à l'Astroballe face à Poitiers pour la 8e journée de Pro A. Le nouvel entraîneur Nordine Ghrib doit une fière chandelle à ses jeunes joueurs, qui ont porté l'équipe et lui ont permis d'éviter la correctionnelle.

Tout avait commencé comme dans un rêve pour la première à l'Astroballe de Nordine Ghrib assisté de Skeeter Jackson et du revenant Pierre Tavano. A la fin du premier quart-temps la Green Team mène 22-6 face à une équipe de Poitiers improbablement en déveine. Les visiteurs Bleus n'ont inscrits que 2 paniers en 10 minutes, marquant pour la première fois après 12 tirs ratés et 15 attaques placées pour un ratio inouï de 2/17 aux shoots. En face l'ASVEL s'en donne à coeur joie en contre et l'américain Davon Jefferson inscrit 11 points, principalement en contre-attaque en gratifiant au passage le public de ses dunks tout en puissance. Une entame explosive bien inhabituelle pour cette ASVEL 2010-11, qui va ensuite perdre tous les autres quarts-temps (le 2e 15-17, le 3e 15-26 et le 4e 14-15). Et ce sont les intentions montrées au retour des vestiaires qui font frémir. Les Verts laissent Poitiers marquer 17 points sans quasiment réagir. Dans le 4e quart les visiteurs reviennent 3 fois à égalité puis dépassent Villeurbanne, menant de 4 points à l'approche de la sirène. Il faut un sursaut d'orgueil du capitaine Gelabale qui claque un 3 points de toute beauté à 30 secondes de la fin pour que Villeurbanne refasse la course en tête, puis à l'ultime seconde le jeune intérieur Kim Tillie prend le rebond et marque en force pour sceller une victoire importantissime face à un adversaire bien faible dans le jeu. Seule vraie satisfaction du match pour Nordine Ghrib, passé par tous les états, outre la réaction finale de son équipe, la prestation très convaincante de la jeune garde villeurbannaise. Bangaly Fofana a démontré une fois de plus sa capacité à peser sur le jeu tandis que Léo Westermann a tout simplement drivé l'équipe durant toute sa présence sur le terrain (Poitiers est revenu alors qu'il était sur la banc). Comme un symbole c'est donc un autre jeune, Kim Tillie, qui vient crucifier Poitiers. Les Poitevins qui peuvent nourrir de gros regrets sur cette rencontre. De son côté l'ASVEL devra éviter de reproduire ces passages à vide mardi, de nouveau à l'Astroballe. les adversaires ne seront plus les certes vaillants mais limités bleus de Poitiers, mais les Turcs du Besiktas avec dans leur rang une légende du basket, Allen Iverson. Ce match sera le troisième des phases de poule de l'Eurocoupe. villeurbanne a perdu ses deux premiers (à domicile face à Gottingen et en Serbie à Vrsac). Pour ce match Ghrib enregistrera les retours providentiels de Paul Lacombe et Matt Walsh (qui ont nettement manqué vendredi), et, sous réserve, d'Edwin Jackson.


Commentaires 0

Pas de commentaire pour le moment.

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.