Cantonales : « les territoires avant les partis » pour Forissier

Cantonales : « les territoires avant les partis » pour Forissier

Michel Forissier, candidat du canton de Meyzieu pour le scrutin départemental de mars, tenait vendredi une conférence de presse pour le lancement de sa campagne. Il y a présenté sa remplaçante Christiane Guicherd, maire UMP de Saint-Laurent-de-Mure, et a insisté sur son engagement départemental qui, selon lui, préempte sur l’allégeance au parti.

« Je n’ai jamais été pour le cumul, et me suis toujours consacré à mes mandats locaux », insiste Forissier en préambule à sa conférence de presse vendredi à Meyzieu. Et pourtant, Michel Forissier vise le doublon aux cantonales. Le candidat de Meyzieu justifie ainsi son engagement par la complémentarité des deux mandats : celui de maire, qu’il occupe depuis 2001, et celui de conseiller général, qu’il vise en mars. Les prérogatives transversales autour de la solidarité, de la petite enfance et des personnes âgées propres aux deux institutions municipales et départementales, doivent, selon Forissier, « faciliter l’avancée des projets sur les territoires. »
La candidature de ce poids lourd local, encarté à l’UMP depuis 2007, veut contrarier le renouvellement au poste de conseillère générale du canton de la socialiste Odette Garbrecht. Il a d’ailleurs regretté l’invisibilité de la sortante, « qui n’a jamais été à l’initiative d’une seule réunion avec les maires du canton de Meyzieu », et à promis, à contrario, de tenir « au moins une fois par trimestre » une réunion publique sur les temps de passage des dossiers en cours. Philippe Meunier, ancien directeur de cabinet de Forissier et désormais député du Rhône, présent vendredi, a rappelé la constance du secrétaire général adjoint de l’UMP du Rhône, citant en exemple le Grand Stade de l’OL où les élus locaux ont finalement fait valoir leur point de vue au détriment des positions plus mesurées de l’UMP au national. Une bonne façon de rappeler que Michel Forissier n' jamais été un apparatchik, et qu’il entrevoit l’action future à mener au Conseil général à travers le prisme des enjeux locaux.

2 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
militant en colère le 22/01/2011 à 18:59

monsieur Forissier nous dit "les territoires avant les partis" il a raison et je souhaite pour Meyzieu sa victoire car c'est un homme honnête qui défend sa ville.....mais hélas à villeurbanne c'est le contraire : les partis avant les territoires ! le parti radical obtient le canton centre contre les militants ump de villeurbanne pour parachuter un gamin de 22 ans venant de la Marne !!!! il faut réagir monsieur forissier !!!! vous pouvez pas laisser faire ça !!!

Signaler Répondre

avatar
juju le 17/01/2011 à 16:44

...bien heureusement, il y a d'autres personnalités qui ne se contentent pas de faire de la petite politique.

http://download.macromedia.com/pub/shockwave/cabs/flash/swflash.cab#version=9,0,0,0" width="480" height="320" align="middle"> http://www.dailymotion.com/swf/xglvvw_voeux-a-la-presse-2011_news?autoPlay=0" /> http://www.dailymotion.com/swf/xglvvw_voeux-a-la-presse-2011_news?autoPlay=0" quality="high" bgcolor="#ffffff" width="480" height="320" align="middle" allowScriptAccess="sameDomain" allowFullScreen="false" type="application/x-shockwave-flash" pluginspage="http://www.macromedia.com/go/getflashplayer" />

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.