Les 1 200 employés rhodaniens de Merial sont rassurés

Les 1 200 employés rhodaniens de Merial sont rassurés

Les groupes Merck et Sanofi-Aventis ont annoncé mercredi ne pas poursuivre un projet de fusion.Les deux entreprises voulaient combiner leur unité de santé animale mais elles évoquent des difficultés dans "la mise en oeuvre de la transaction proposée".
Le plan de fusion prévoyait une éventuelle délocalisation du siège voire de l'usine de St-Priest.

0 commentaire
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.