Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Rémi Garde, le Pep Guardiola de l’OL ?

Annoncé par l’ensemble des médias en lieu et place de Claude Puel au poste d’entraineur la saison prochaine, ce Lyonnais pur sucre, passé par toutes les étapes de l’institution OL, constituerait une solution interne séduisante. Un parcours qui rappelle étrangement celui d’un certain Pep Guardiola.

Arsène Wenger, qui fût son entraineur lors de ses trois saisons passées à Arsenal, dit de lui qu’il n’a jamais vu un joueur prodiguer autant de confiance à ses partenaires. Au point de confier pour la première fois à un étranger le brassard de capitaine des Gunners. Et même si sa discrétion peut parfois trahir une certaine forme de timidité, Rémi Garde est aujourd’hui en pôle position pour reprendre la Formule 1 OL, dont le moteur est grippé depuis trois saisons. Une solution en interne, pas forcément clinquante, à des années-lumières d’un Lippi, dont le nom revient chroniquement depuis plus d’un an du côté des médias nationaux. On a également évoqué Jean Fernandez, Pablo Correa. La solution pourrait plutôt venir du sérail, où l’ancien milieu de l’OL constituerait un ticket avec Bruno Génésio, qui dirige actuellement la CFA des Gones.

OL / Puel : les torts partagés

Car l’échec de l’OL depuis trois saisons n’est pas unilatéralement celui de Claude Puel. Il faut également chercher du côté de la méthode lyonnaise. « On n'a peut-être pas eu la meilleure inspiration quand on a signé ce contrat de quatre ans », disait alors Aulas en avril sur le plateau du Canal Football Club. Une reconnaissance à demi-mot de l’échec stratégique des dirigeants de l’OL.
Pourtant, lors de l’arrivée du technicien lillois, l’exécutif de l’OL est unanime. On parle même d’un profil à la Wenger, et on hésite pas à confier au rugueux milieux défensif monégasque des fonctions élargies de manager sportif. Pas si idiot alors d’inscrire ses obligations contractuelles dans la durée. Mais le football à cela qu’il dynamite les prévisions si le terrain ne répond pas. Cela a été le cas durant les trois saisons de l’ère Puel, vierges de titres. Avec, en point d’orgue, cette dernière saison 2010-2012. Le dernier match à Gerland cette année, face à Caen, a marqué de manière définitive la rupture avec les supporters du club. Ce divorce déjà nettement consommé en cours de saison, Puel a bu le calice jusqu’à la lie. Son départ semble désormais inéluctable.

Rémi Garde : pis-aller ou projet à long terme ?


Difficile pour l’instant de se prononcer sur la question. En avril, lors de l’émission 100% Foot sur M6, le journaliste de l’Equipe Régis Testelin estimait le coût d’un départ de Claude Puel à près de 3 millions d ‘euros. Difficile dès lors d’envisager le recrutement d’un entraineur renommé, au salaire astronomique. Aller piocher en interne est peut-être moins bling-bling, mais les supporters de l’OL pardonneront plus à un coach qui n’a pas coûté un centime en recrutement.
Il faudra dès lors pour l’OL et ses fidèles savoir s’armer de patience si les résultats ne sont pas au immédiatement au rendez-vous. C’est ce qu’à su faire l’AS Nancy-Lorraine lorsque le club a confié en 2002 le banc de touche à son ancien attaquant Pablo Correa. Le travail de fourmi mené par l’uruguayen a permis à Nancy de retrouver la Ligue 1 dès 2005, puis de remporter la coupe de la Ligue en 2006. Certes, du côté de l’OL, les ambitions sont autres. Mais l’exemple a le mérite de prouver qu’un long cycle avec un entraineur qui connait déjà les structures du club peut s’avérer payant. Il faut simplement du temps. L’OL n’en a malheureusement plus. Mais le pedigree de Rémi Garde en fait un coach opérationnel.

Le Pep Guardiola de l’OL ?


« Rémi Garde, c’est notre petit Guardiola », répète à l’envi Bernard Lacombe, jamais avare de comparaisons. L’ancien milieu de l’OL et Josep Guardiola présentent des profils similaires. Certes, le second (40 ans) rend cinq ans au premier (45 ans). Mais leur parcours institutionnel auprès de leurs clubs respectifs présente des similitudes. Avec un léger avantage au Lyonnais.
En effet, avant de s’occuper de l’équipe pro du Barça, Pep Guardiola ne s’est occupé de l’équipe B pendant une année (2007-2008), obtenant son diplôme d’entraineur en 2006. On connait la suite : 3 championnats d’Espagne et 2 Ligue des Champions.
Rémi Garde peut se targuer de posséder a priori un éventail plus large que l'Espagnol. Pas en termes de titres évidemment, mais d'expériences. Il fût en effet coach adjoint sous Paul Le Guen et Gérard Houiller. Il a aussi l’avantage de bien connaître l’institution OL. Il est cadre technique du club depuis 2003, et occupe la fonction de directeur du centre de formation depuis 2010. Il possède donc une parfaite science du fonctionnement de l’institution, mais également des ressources sportives internes. Précieux à l’heure où l’OL pourrait faire connaitre un mercato raisonnable après un exercice 2009/2010 largement déficitaire (35,1 millions d’euros).
La balle semble désormais être dans le camp de Rémi Garde. Lors d’un entretien réalisé le 23 mai 2011 pour le mensuel Lyon Capitale, il confiait ne pas être « titillé » par le poste d’entraineur. Compréhensible : il restait alors un match de championnat à jouer pour Lyon face à Monaco, déterminant pour la qualification au tour préliminaire de la Ligue des Champions. L’union sacré vers cet objectif prévalait alors. Il déclare aujourd’hui au Progrès qu’il n'a « rien à dire sur le sujet », mais qu'il s’exprimera « en temps voulu. » Avant cette fin de semaine ?



Tags : ol | garde |

Commentaires 6

Déposé le 01/06/2011 à 17h46  
Par dudule Citer

aulas va bientot nous dire que pied est le successeur de sony anderson ptdrrrrrrrrrrrrrrr ah misére , tu nous fait dire des conneries

Déposé le 01/06/2011 à 16h31  
Par OL...ivier Citer

Je suis d'accord avec toi Constator …C'est le meilleur choix possible.. Il assimilera rapidement nos petite pépite des -19 ! Il connait la maison OL de fond en comble !

Déposé le 01/06/2011 à 16h08  
Par bernard Citer

dites plutot qu'aulas a plus de pognon mdrrr, faut quand meme pas nous prendre pour des cons!!!!

Déposé le 01/06/2011 à 15h59  
Par Mais si.... Citer

Et Goucouff est le Messi de Barcelone Et aussi Puel était l'entraineur idéal Arrêtons ces titres tapageurs!

Déposé le 01/06/2011 à 14h51  
Par Anna Citer

On en est là... J'ei bien peur que le club soit fini... Rémi Garde... Comment osez-vous le comparer à Guardiola???? Il a gagné quoi?????

Déposé le 01/06/2011 à 12h38  
Par Constator Citer

Certainement la meilleure décision depuis 4 ans !

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.