Un manque de réalisme qui coûte deux points à l'OL

Un manque de réalisme qui coûte deux points à l'OL
Réveillère a encore été très bon sur son côté droit - LyonMag

Les Lyonnais n'ont pu faire mieux que match nul 1-1 sur leur pelouse face à une équipe d'Ajaccio très défensive. Ce deuxième match de championnat avait pourtant bien débuté pour l'OL. Lisandro frappait deux fois le poteau d'Ochoa en quelques minutes (7e et 8e). A la 24e minute, Lovren trouvait enfin l'ouverture sur corner avec une reprise de la tête. Mais l'arbitre annulait le but pour une faute d'un Lyonnais. Les rares incursions lyonnaises qui suivent se terminent dans les gants du portier d'Ajaccio. La pause arrivait alors et laissait espérer une meilleure seconde mi-temps de la part des Rhodaniens. Mais rien ne changeait. Pire encore, sur une contre-attaque anodine, Sammaritano ouvrait le score pour l'équipe promue (59e). Un tir, un but. A 1-0, les Lyonnais se lançaient à nouveau à l'assaut des buts d'un Ochoa des grands soirs. Le gardien mexicain perdait finalement un énième duel face à Lisandro qui reprenait victorieusement de la tête un centre de Pjanic (84e). Le match se termine donc sur un match nul rageant pour les joueurs de Rémi Garde qui ont trouvé quatre fois les montants ajacciens.  Du côté des bonnes nouvelles, l'entente Gomis-Lisandro est très intéressante pour le coach lyonnais. En témoignent les bonnes actions de buts que les deux joueurs se sont procurés. Le jeune "Bako" Koné qui faisait ses grands débuts aux côtés de Lovren a parfaitement tenu la baraque. Quant à Réveillère, il prouve à chaque match qu'il est encore meilleur que quand il est arrivé à Lyon. Par contre, Aly Cissokho et Michel Bastos sont à créditer d'une performance insipide. Pas un débordement réussi, des imprécisions techniques et surtout une incapacité à se montrer dangereux sur coups de pied arrêtés pour le Brésilien. Nul doute que l'équipe est encore en rodage mais certains joueurs sont toujours en retard quand on voit la performance de quelques uns. Ce n'était certainement pas la meilleure des préparations pour le match préliminaire de ligue
des champions de mardi face

X
3 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
babar le 15/08/2011 à 09:33

@ERDE : qu'on tire à côté ou sur le poteau, au final c'est pareil : le ballon ne rentre pas ! C'est aux attaquants de forcer la chance en faisant preuve de réalisme ! Allez l'OL !

Signaler Répondre

avatar
ERDE le 15/08/2011 à 09:27

Manque de réalisme, voila vraiment un titre stupide... 4 poteaux, 1 barre, un penalty (???), un but refusé, des arrêts miraculeux d'Ochoa (ô désespoir...), ce n'est pas du manque de réalisme mais de la poisse. Un article beaucoup trop critique pour être sérieux. A l'exemple de Réveillère "meilleur qu'à son arrivée à Lyon". Une phrase pour ne rien dire !
Allez on se reprend à Lyon-mag...

Signaler Répondre

avatar
4yeux le 13/08/2011 à 22:53

manque de réalisme Je vous trouve dur avec le titre de votre article...

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.