Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Les matchs se suivent et se ressemblent pour Lyon (OL 1-1 Brest)

Gomis, à nouveau buteur, est en grande forme - DR

Les Lyonnais ont arraché le match nul 1-1 sur la pelouse du Stade Brestois après avoir été longtemps menés.
Rémi Garde avait fait tourner son effectif et ca s'est ressenti sur le terrain. Les jeunes Sidy Koné et Ishak Belfodil qui suppléaient respectivement Gonalons et Bastos n'ont pas eu la même influence sur le jeu que les habituels titulaires. Par ailleurs, Miré Pjanic remplaçait Jimmy Briand sur le flanc droit de l'attaque.
L'OL, comme à chaque fois cette année, débutait très mal la rencontre et encaissait un but dès la 12e minute. Lesoimier trompe Lloris d'une lointaine frappe du gauche. Le reste de la première mi-temps n'était pas vraiment à l'avantage des Lyonnais qui subissaient le pressing très haut des Bretons. L'attaque rhodanienne surtout ne trouvait pas la solution, les ailiers étant trop souvent esseulés. Les centres dans la surface se succédèrent sans jamais trouver sa cible. Pire, l'apathie des attaquants s'additionnait à la mauvaise forme des défenseurs. Anthony Réveillère, pourtant très bon depuis le début de la saison, traversa la première période telle une ombre, ne remportant aucun duel et écopa d'un carton jaune mérité (23e).
A quelques minutes de la mi-temps, l'attaquant vedette de Brest Nolan Roux était à deux doigts de doubler la mise. Sur un corner venu de la droite, il prend tout le monde de vitesse mais manque de peu sa tête plongeante. Contrairement à ses habitudes, l'OL n'arrivait pas à sortir la tête de l'eau et rejoignait les vestiaires la tête basse.

Malheureusement pour Lyon, la seconde période débutait sur le même rythme. Rémi Garde procédait alors à un remplacement à la 51e minute. Le jeune Belfodil, transparent, laissait sa place à Michel Bastos. Une entrée censée accélérer le jeu de l'OL. C'est finalement via Pjanic que les Lyonnais se montrèrent dangereux. Le Bosnien déclencha une frappe énorme à l'entrée de la surface mais Steve Elana s'envolait bien (53e). Les Gones dominaient alors mais la possession du ballon ne fait pas tout.
Et ce n'était décidément pas le soir des Lyonnais : Sidy Koné était expulsé à la 60e pour un tacle très appuyé sur Nolan Roux. Alors que Gonalons se préparait à le remplacer ! Un manque d'expérience du jeune milieu défensif qui laissait ses partenaires à dix.
A la 66e minute, ce diable de Lisandro se trouva à la réception d'un centre fuyant. Mais sa tête plongeante ne trouva pas le cadre (66e). Les Lyonnais poussaient sous les yeux de Raymond Domenech, présent dans les tribunes. Et trouvaient finalement les chemins des filets. Gomis était parfaitement servi par Pjanic et frappait en pivot à l'entrée de la surface (69e). Briand remplaçait dans la foulée le buteur de la soirée. Dix minutes plus tard, c'était au tour de Kallström de céder sa place à Gonalons. Plus frais, Bastos et Briand permettaient à l'OL de se créer des occasions mais la réussite n'était pas au rendez-vous. Les deux équipes se quittaient alors sur un partage des points qui n'arrange personne. Les Lyonnais ont manqué l'occasion de prendre la tête d'une Ligue 1 indécise. Et les joueurs n'ont peut-être pas su s'économiser comme prévu en prévision du match retour du tour préliminaire de ligue des champions mercredi. Même si la victoire 3-1 à domicile met l'OL à l'abri, le Rubin Kazan n'aura rien à perdre. Et il faudra que les Lyonnais perdent cette mauvaise habitude d'encaisser un but dans les 20 premières minutes s'ils veulent arrêter de se faire peur.



Tags : olympique lyonnais | brest | match nul |

Commentaires 1

Déposé le 21/08/2011 à 16h32  
Par Dada Citer

Il doit probablement leur manquer un grand stade,n'est-ce pas Gégé?

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.