Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

De g. à d. : Thierry Philip, Martine Roure et Jean-Paul Bret

Les pro-Hollande du Rhône sortent la boîte à outils

De g. à d. : Thierry Philip, Martine Roure et Jean-Paul Bret

Les soutiens rhodaniens de François Hollande ont, en 24h, répliqué aux attaques de Ségolène Royal et présenté leurs outils de communication de campagne.

Une étape dans la campagne des Primaires socialistes a été franchie entre jeudi et vendredi dans le Rhône. Jean-Paul Bret, maire de Villeurbanne qui effectuait sa rentrée politique n’a pas manqué de brocarder Ségolène Royal. Répondant à l’attaque de la dame du Poitou sur « l’inaction » du favori des sondages pour la Primaire, le maire de Villeurbanne à choisi l’angle de l’humour, mais aussi du privé, pour répliquer. « Quatre enfants avec Royal, c’est qu’il n’a pas été totalement inactif », s’est amusé Bret. Royal, qui assurait dans tous les médias qu’on ne l’entendrait pas dire du mal des autres candidats, a semble-t-il changé son fusil d’épaule. La réplique, hors du terrain du politique, n’a pas tardée.
Le maire de Villeurbanne a également fermé la porte à une candidature de la Ségoléniste Najat Valaud-Belkacem sur la 6e circonscription du Rhône pour les Législatives de 2012. Alors que la sortante Pascale Crozon n’a pas encore confirmé son intention de renouveler son mandat, l’adjointe aux Grands évènements de Gérard Collomb, qui recherche une circonscription disponible pour présenter sa candidature, aurait jeté son dévolu sur cette dernière. « On ne vient pas ici comme un notaire cueillir les circonscriptions des autres », a déclaré Bret. Un propos, rapporté par Le Progrès, qui ferme la porte à toute entente avec Najat Valaud-Belkacem. Hollande mène la danse dans les sondages, ses soutiens dans les territoires.

« Nous ne voulons en aucun cas abîmer les autres candidats »

Le propos était moins incisif vendredi matin du côté de la fédération PS du Rhône, où l’on présentait les outils de communication départementaux du candidat corrézien .
Au diapason de leur champion, qui a joué dès jeudi la concorde et l’apaisement suite aux propos de Royal, les soutiens rhodaniens de François Hollande n’ont pas prêté le flanc à la polémique. Pas un mot non plus sur le propos certes humoristique mais plutôt discourtois de la veille du maire de Villeurbanne.
« Nous ne voulons en aucun cas abîmer les autres candidats », explique le vice-président de Région Thierry Philip. Le maire du 3e invite d’ailleurs les socialistes à ne pas se tromper d’adversaire. « Le nôtre, c’est Nicolas Sarkozy », rappelle-t-il. Et même si Martine Roure convient ne pas pouvoir « empêcher quelques dérapages », elle assure que les supporters d’Hollande n’y répondrons pas. Une posture qui convient bien à son camp, tant l’avance pris par ce dernier dans les sondages lui autorise la posture de la sagesse. Un peu à la manière d’une équipe de football qui mènerait largement au score à dix minutes du coup de sifflet final, le camp d’Hollande peut laisser venir les adversaires. Et si Royal a décidé de durcir le jeu, la tempérance prévaut du côté opposé.
Une méthode rassembleuse, mais qui peut parfois manquer de punch pour un prétendant à la magistrature suprême. C’est également une des limites de la Primaire socialiste : un affrontement entre personnes du même bord donne forcément matière à s’écharper, au vu et au su des opposants naturels de droite.

Même position consensuelle du côté de la communication de campagne. Pas de crasses en vue. L’exercice sera plutôt pédagogique autour de la mécanique de fonctionnement des Primaires. « Nous ne voulons pas nous retrouver sur les marchés avec deux personnes qui tractent pour Hollande et deux mètres plus loin, deux autres qui tractent pour Aubry », insiste Martine Roure. Priorité donc au boitage et au bouche à oreille. Côté outils, le site internet départemental des soutiens d’Hollande est en ligne. Le flyer officiel a également été dévoilé. Photo de trois-quart, tout sourire, il est précisé qu’Hollande « peut rassembler largement la gauche, les écologistes et l’ensemble des Français. » Une graduation qui respecte le calendrier rêvé pour Hollande : Primaires socialistes, puis rassembleur des forces de gauche pour le 2ème tour de la Présidentielle et victoire finale.



Tags : hollande |

Commentaires 12

Déposé le 12/09/2011 à 16h45  
Par Constator Citer

Martine a écrit le 11/09/2011 à 12h14

@valérie82,
Votre fanatisme hollandiste fait froid dans le dos...

Et dire qu'Hollande s'est débarrasé de l'hystérique Royal, voilà qu'il récolte la fanatique valérie82.
Décidémment...

Déposé le 11/09/2011 à 12h14  
Par Martine Citer

@valérie82,
Votre fanatisme hollandiste fait froid dans le dos...

Déposé le 11/09/2011 à 11h20  
Par Nicolas Citer

Hollande Jospin: le duo qui fait penser au 21 avril 2002.../ Aubry: celle qui fait penser aux années 80/90, et trop proche des clubs politico-financiers... Valls: proche de l'UMP, faut bien le dire.
Il me reste Montebourg et Royal; Montebourg sera prêt en 2017, choix final: Royal...

Déposé le 11/09/2011 à 07h31  
Par valérie82 Citer

Action politique de Hollande? Il a mené en étroit partenariat en tant que Premier secrétaire du PS avec Lionel Jospin les réformes ambitieuses de ce gouvernement : loi sur la parité, politique ciblée sur l'emploi (emplois-jeunes, prime pour l'emploi, baisse de la TVA, soutien à la consommation, allègements de charges, réforme sur l'annualisation du temps de travail en contrepartie des 35 h). Couverture maladie universelle et l'Allocation personnalisée d'autonomie pour les personnes âgées, loi Kouchner sur les droits des malades (mars 2002). Le PACS (pacte civil, qui permet l'union des couples sans passer par le mariage, qu'ils soient hétérosexuels ou homosexuels), qui voit l'opposition frontale de l'Église et de la droite catholique. Loi Besson sur les gens du voyage.

Sur le plan de la sécurité, mise en place la police de proximité, création de la Commission nationale de déontologie de la sécurité (CNDS), loi Guigou sur la présomption d'innocence.

François Hollande a affronté Jacques Chirac en 1981, quand personne ne voulait y aller. Il a perdu, est resté, a persévéré, a été élu, puis battu, a continué, puis a tout emporté, mairie de Tulle, Conseil Général de Corrèze, circonscription.

"Enfin : tenir cinq ans le parti majoritaire avec Lionel Jospin à Matignon, en cohabitation avec un Président qui passe son temps à mettre des bâtons dans les roues, cela se respecte. Prendre en pleine figure, comme nous tous, le 21 avril 2002 et conduire dans la foulée la bataille des législatives pour sauver les meubles, cela n’est pas donné à tout le monde. Préserver après cela la cohésion du Parti Socialiste au Congrès de Dijon en 2003 comme il faudra le faire au Congrès du Mans en 2005 après la division et l’irrespect du vote des adhérents par plusieurs dirigeants socialistes, c’est presque se sacrifier sur l’autel de l’unité. Et il ne faut pas oublier toutes les victoires électorales acquises pendant cette période."

Déposé le 10/09/2011 à 10h28  
Par Etrange Citer

Humour à part, il a fait quoi politiquement Hollande en 30 ans ?

Déposé le 09/09/2011 à 18h33  
Par Pat R . Citer

Jean Paulo 1er Bravo Jean Paulo 1er j adore ton humour le coup des 4 gosses a Ségolène non non jean Paul je suis sincère. Fermer la porte a najat encore bravo !!!!!!

Déposé le 09/09/2011 à 18h07  
Par Révolution Citer

Constator a écrit le 09/09/2011 à 17h13

Que nos élus suppriment rapidement les privilèges de la République, sinon nous les supprimerons comme nos aïeux ont supprimé les privilèges de la royauté.

Ils pourront toujours se lamenter ensuite comme le Duc de France aujourd'hui, si le régime républicain de la Ve avait continué, je serai sénateur/sénatrice, député(e) de Villeurbanne, ...

Ah ça ira, ça ira, ça ira...

Plus les jours passent et plus on se rapproche de la situation que vous décrivez Constator.
Après le printemps arabe, le printemps occidental ?

Déposé le 09/09/2011 à 17h13  
Par Constator Citer

Que nos élus suppriment rapidement les privilèges de la République, sinon nous les supprimerons comme nos aïeux ont supprimé les privilèges de la royauté.

Ils pourront toujours se lamenter ensuite comme le Duc de France aujourd'hui, si le régime républicain de la Ve avait continué, je serai sénateur/sénatrice, député(e) de Villeurbanne, ...

Ah ça ira, ça ira, ça ira...

Déposé le 09/09/2011 à 17h08  
Par marie Citer

Après le pétard DSK, les amis de DSK devraient se méfier.

F.Hollande était informé de :

1/ l'affaire T.Banon / DSK , mais a protégé son ami
2/ l'attitude mafieuse de JN Guérini, mais a protégé son ami

.... d'ici à ce que F.Hollande soit rattrapé par la justice !

F.Hollande puis M.Aubry en n'ayant pas le courage de rénover le ps, ont conduit le ps à sa perte de crédibilité.

Déposé le 09/09/2011 à 17h04  
Par elisa66 Citer

L'intelligence de ce mr aurait été de répondre en nous donnant UNE seule action de Hollande en 30 ans .....

Déposé le 09/09/2011 à 17h00  
Par elisa66 Citer

RAPPEL aux fana de sondages Sondage Septembre 2008 :
Delanoé 43%, Aubry 28%, Royal 18%, Hamon 6%.

Résultat Novembre 2008 :
Royal 29%, Delanoé 25%, Aubry 24%, Hamon 18%....

Déposé le 09/09/2011 à 16h58  
Par gueilledebonde Citer

je vois que les élus d'ici et d'ailleurs ne s'occupent que leurs postes plutôt que de nos concitoyens. Bonjour l'abstention !!!

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.