Thierry Frémaux : « Le Festival Lumière est tout sauf élitiste »

Thierry Frémaux : « Le Festival Lumière est tout sauf élitiste »

Le directeur de l’institut Lumière et du festival éponyme, qui débute lundi jusqu’à dimanche à Lyon, était l’invité lundi matin de Jazz Radio pour l’émission Ça Jazz à Lyon, en partenariat avec LyonMag.comThierry Frémaux est revenu sur le choix de l’invité d’honneur de cette troisième édition du festival lyonnais du cinéma. Après Clint Eastwood et Milos Forman, c’est Gérard Depardieu qui se voit honoré. Une surprise, de l’aveu même de Frémaux, tant l’homme est réfractaire à toute forme d’hommage. Le festival sera en tout cas l’occasion de redécouvrir l’immense filmographie de Depardieu : 1900, La nuit tous les chats sont gris, Pas si méchant que ça, Cyrano de Bergerac...Thierry Frémaux tient à la patente « grand public » pour qualifier le festival, qui revisitera les classiques du cinéma. Des bandes restaurées et remasterisées qui permettent de revisionner des oeuvres que le temps n’a pas altéré. C’est en tout cas un inédit qui sera projeté lundi pour la cérémonie d’ouverture : The Artist, avec Jean Dujardin et Bérénice Béjo. Dans les salles de cinéma du Grand Lyon partenaires de l’évènement, on attend près de 80 000 personnes pour cette nouvelle édition du Festival Lumière.L’interview à réécouter en podcast sur LyonMag.com.

0 commentaire
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.