« La Fenotte » ne digère pas la critique du Petit Paumé

« La Fenotte » ne digère pas la critique du Petit Paumé
La devanture du restaurant La fenotte à la Croix-Rousse - DR

Une restauratrice de la Croix-Rousse, mécontente de sa critique dans l'édition 2012 du Petit Paumé, organise une dégustation samedi.

Un gone ne se laisse pas faire. Mais une fenotte, son équivalent féminin en « parler lyonnais », n’est pas non plus du genre à se faire marcher sur les pieds. C’est le cas de Gisèle Evora, la gérante de La Fenotte, établissement de la Rue de Cuire, sur le plateau de la Croix-Rousse. Elle a décidé d’organiser une dégustation, samedi dès 11h, pour faire découvrir son foie gras maison et ses produits, et surtout dénoncer « le lynchage et la diffamation organisée par une bande d’étudiants qui n’a aucune légitimité dans le milieu de la cuisine. » Dans les lignes, le testeur estime que le restaurant est idéal pour une rupture conjugale, tout en critiquant le foie gras « maison », le Chardonnay, le tiramisu et la propreté du lieu. Ces quelques mots ont alors fait bondir Gisèle : « Quand on écrit foie gras maison, il n’y a pas besoin de le mettre entre guillemets, parce que cela sous-entend que ce n’est pas nous qui le faisons. Notre tiramisu n’est pas fade, sinon mon cuisinier n’en referait pas tous les deux ou trois services. Et mon restaurant est propre, nous sommes suivis par un laboratoire d’analyses indépendant. »

« La signature du restaurateur n’engage pas une non-parution »

Ce qui énerve encore plus Gisèle Evora, c’est en fait la parution de son établissement dans le guide. « A la fin du repas, quand les testeurs se sont dévoilés, j’ai précisé que je ne voulais pas apparaître dans la prochaine édition », déclare la gérante. « Nous sommes des clients lambda, nous ne sommes jamais présenté comme des critiques gastronomiques », commente une responsable du Petit Paumé, jointe par Lyonmag.com. « Après le repas, on fait signer un document, oui, mais la signature n’engage pas une non-parution. C’est nous qui décidons si la critique est publiable ou pas », ajoute-t-elle. « Et sur notre site web, notre critique est contre-balancée par les avis positifs des internautes. »
Cette réplique fait écho à l’attaque en justice du guide par le restaurant Carte Blanche, en 2009, qualifié à l’époque de « plus belle chiasse de l’année ». Le Petit Paumé avait alors été condamné pour diffamation. Mais cette fois, Gisèle Evora ne veut pas se lancer dans de telles procédures. « Je n’ai ni le temps ni les moyens de les attaquer au tribunal. Ce serait leur accorder un peu trop d’importance », souligne la gérante remontée. « D’où ma dégustation, car mes seuls juges, ce sont les clients. »

Tags :

petit paumé

13 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Le Petit Paumé le 19/10/2011 à 13:35

Nous lisons avec attention tous vos commentaires. Il nous semble, ici, important de vous rappeler quelques chiffres.

Avec 43 ans d'expérience derrière lui, le Petit Paumé est un guide qui est attendu et aimé par beaucoup de Lyonnais. On compte aujourd'hui 650 000 lecteurs pour le guide papier et 55 000 visiteurs par mois sur le site internet (+40% en un an). C'est sans oublier les 150 000 exemplaires que nous avons eu le plaisir de distribuer en tout juste 4h sur la place Bellecour le 8 octobre dernier.

Nous sommes 26 étudiants à écrire le Petit Paumé, nous revendiquons donc complètement le côté "jeune" que revêt le guide. Jeune, certes, mais pas que. L'âge moyen de notre lectorat est de 41 ans, et 77% des personnes interrogées lors de notre dernière étude Ipsos trouvent les critiques intéressantes et utiles.

Le Petit Paumé a donc encore de belles années devant lui!

Signaler Répondre

avatar
belphégor69 le 17/10/2011 à 10:41

Quand on a connu La Fenotte du temps de l'ancienne gérante Fabienne et de sa cuisinière Chantal, on mesure combien l'établissement a perdu en rapport qualité/prix

Signaler Répondre

avatar
ma deal le 16/10/2011 à 13:39

café des fed Regarder les critiques sur le café des FED,allez y,mangez,relisez et vous verrez que le petit paume s est vraiment une daube.

Signaler Répondre

avatar
sunreid le 15/10/2011 à 09:28

la fente Moi je me rends dans ce restaurant des que je suis sur caluire Ma copine idem La critique n a rien d objectif a mon avis ou alors celui qui a goute le tiramisu n aime pas le café ?

Signaler Répondre

avatar
geribook le 15/10/2011 à 05:58

sans doute le restaurateur n a il pas été assez généreux en vin lors ud repas test, il faut dire que ca boit beaucoup un étudiant de centre ville lol

Signaler Répondre

avatar
gône !!!!!! le 14/10/2011 à 16:34

moutons Le Petit Paumé, tout le monde va le chercher lors de sa sortie et il finit toujours sur une étagère à prendre la poussière.... Quand j'étais étudiant, il existait déjà mais personne n'avait besoin de lui pour se forger sa propre opinion sur un restaurant.... Arrêtez de faire les moutons, pas besoin d'un magazine, le bouche a oreille pour connaitre les bonnes tables c'est encore la meilleure recette......

Signaler Répondre

avatar
Vmax le 14/10/2011 à 15:10

avatar
Lucile le 14/10/2011 à 15:06

Des étudiants élevés au MCdo ? Vous avez sans doute été élevé avec le Minitel . . . et pourtant il semblerait que vous sachiez utiliser internet . . .

Positive ou négative la critique du Petit Paumé aura permis de faire parler de "La Fenotte".

N'es ce pas le but du guide, découvrir les établissements lyonnais ?

Signaler Répondre

avatar
La Til le 14/10/2011 à 14:36

Moi aussi je lis le Petit Paumé, il est toujours de bon conseil ! Et les étudiants savent aussi apprécier un bon restaurant, c'est sûr.

Mais si comme vous le dites personne ne le lit, alors La Fenotte n'a pas de souci à se faire par rapport à sa critique...

Signaler Répondre

avatar
Anonyme le 14/10/2011 à 14:35

A priori une bonne partie des lyonnais lisent le Petit Paumé et à raison. La critique doit rester indépendante. Elle peut faire elle-même l'objet de critiques. Si ce guide existe depuis 41 ans et s'écoule chaque année à 300 000 exemplaires, ce n'est pas pour rien non plus.
Heureusement qu'il reste encore quelques médias pour ne pas hésiter à donner un avis qu'il soit positif ou négatif.
Longue vie à la liberté de la presse et à l'intelligence parfois maladroite, souvent insolente mais toujours rafraîchissante de la jeunesse.

Signaler Répondre

avatar
Valou le 14/10/2011 à 14:17

Oui qui lit le Petit Paumé? Dans tous les cas avec internet l'intérêt des guides de ce genre se réduit d'heures en heures...

Signaler Répondre

avatar
Ben le 14/10/2011 à 14:01

avatar
gône !!!!!! le 14/10/2011 à 13:32

paradoxe Des étudiants élevés au McDo qui se permettent de critiquer la restauration classique, a pleurer de rire.... De toute façon, qui lit le Petit Paumé ?

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.