Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Christian Lanier - JazzRadio/LyonMag

Christian Lanier : « Lyonnais et Stéphanois se mettent vite au diapason du derby »

Christian Lanier - JazzRadio/LyonMag

Journaliste sportif au Progrès, Christian Lanier était l’invité de Jazz Radio pour l’émission a Jazz à Lyon, proposée en partenariat avec LyonMag.com.

Deux derbys entre Saint-Etienne et Lyon la même semaine dans deux compétitions différentes de football, la configuration est assez rare pour faire un point sur la rivalité entre les deux villes.
Quasi-interdépendantes dans leur fonctionnement - « beaucoup de Stéphanois viennent travailler à Lyon », rappelle Lanier - les deux cités n’ont de cesse de revendiquer leur suprématie locale sur le ballon rond. Mais chaque club a grandi différemment. Intouchable dans les années 70, Sainté avait toutefois subi un franc revers face à l’OL en 1971 lors d’un match aller-retour épique. Une défaite au chaudron à l’aller mais trois buts du petit prince de Gerland, Fleury Di Nallo, au retour avaient scellé les espoirs stéphanois. « Les Stéphanois en riaient après avoir remporté la première manche deux à zéro, se souvient Lanier. Revelli prévoyait ‘un match amical’ pour le retour. Mais à Gerland les Stéphanois n’ont pas vu le ballon et se sont inclinés trois buts à zéro. »
Une victoire en trompe-l’oeil puisqu’entre suprématie européenne de Saint-Etienne et relégation en D2, l’OL a vécu une vraie période de vache maigre dans les derbys jusqu’au milieu des années 90. L’OL a rééquilibré la balance au début des années 2000 lors de son règne sans partage pendant sept années sur le championnat de France. Avec un gros point noir toutefois : la défaite la saison dernière à domicile de l’OL pour la 100e édition du derby. « Cela avait toutefois permis de créer un électrochoc », explique Lanier. Et si aujourd’hui les joueurs ne semblent pas moins impliqués dans cette rivalité locale, les anciens de chaque club ne manquent pas de rappeler aux plus jeunes la saveur si particulière de ces confrontations. « Il y a beaucoup de dirigeants du cru qui rappelle que lorsque l’on joue contre le voisin, il est hors de question de perdre. Même les nouveaux entraîneurs sont mis dans le bain. Je me souviens de Tigana qui disait ‘pour être tranquille ici, il faut gagner le derby’ », s’amuse Lanier. Première manche mercredi soir à Geoffroy Guichard pour les huitièmes de finale de la Coupe de la Ligue.



Tags : lanier | ol |

Commentaires 0

Pas de commentaire pour le moment.

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.