Tunisie : « En cas de dérive autoritaire, j’exhorte le peuple à reprendre la rue »

Tunisie : « En cas de dérive autoritaire, j’exhorte le peuple à reprendre la rue »
Neji Jmal - JazzRadio/LyonMag

Neji Jmal, élu du parti Ennahda à l’assemblée constituante tunisienne sur la circonscription du sud de la France, était l’invité vendredi de Jazz radio pour l’émission Ça Jazz à Lyon, proposée en partenariat avec LyonMag.com.

Le nouvel élu, qui est également directeur adjoint du lycée musulman Al-Kindi à Décines, rejoindra le 9 novembre la Tunisie pour la première convocation de l’assemblée constituante qu’il intègre via les listes du parti islamique Ennahda. « Nous avons bien travaillé et nous n’avons pas attendu le départ de Ben Ali pour se rapprocher de la communauté tunisienne de France, explique-t-il. Nous avons été récompensés. » Son parti, qui n’obtient pas la majorité des voix, devra s’allier pour pouvoir dégager une majorité. Neji Jmal assure ainsi qu’ils mèneront « une négociation avec tous les partis sans exception, même ceux qui n’auront pas de sièges à l’assemblée constituante, pour former ce gouvernement d’union nationale. » Des gages d’ouverture pour un parti pointé du doigt pour sa base islamique plus radicale que ses élites. « C’est notre responsabilité interne de convaincre notre base si elle n’est pas sur la même longueur d’onde que nous »,  précise Jmal. Alors que la Libye voisine a remis en place la charia, le nouvel élu du peuple tunisien assure que la « seule référence directe à l’Islam » des textes constitutionnels sera « le premier article de la constitution qui stipule que la Tunisie est un pays indépendant,  sa langue est l’arabe, sa religion est l’Islam et son régime est républicain. » La crainte d’une dérive autoritaire du pouvoir est dans toutes les têtes, particulièrement celles des occidentaux. La perspective, conjoncturelle pour le moment, n’angoisse pas franchement Naji Jmal. « J’exhorte les Tunisiens à descendre dans la rue s’il y a une tentative de retour à l’autoritarisme », s’engage-t-il.

0 commentaire
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.