Lyon : procès reporté en Tunisie pour le principal suspect de l’incendie mortel de la route de Vienne

Lyon : procès reporté en Tunisie pour le principal suspect de l’incendie mortel de la route de Vienne
L'incendie de la route de Vienne en février 2019 - LyonMag

L’homme de 52 ans devait comparaître ce mardi devant la Cour criminelle de Médenine.

Il sera finalement jugé le 13 juillet. C’est donc un nouveau report d’audience dans l’affaire de l’incendie de la route de Vienne qui avait coûté la vie à Clara et Anna, une mère enceinte et sa fille de quatre ans, en février 2019.

Selon le Progrès, la justice tunisienne attendrait l’ordonnance de mise en accusation prise en France à l’encontre du quinquagénaire pour aller plus loin dans le procès. Ce dernier avait pris la fuite après le drame mais avait été retrouvé de l’autre côté de la Méditerranée quelques mois plus tard.

L'incendie aurait été commandité par les gérants de la boulangerie incendiée, actuellement incarcérés en France pour des soupçons d’escroquerie.

5 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
C'est sûr. le 03/06/2021 à 09:13
La bonne nouvelle a écrit le 20/05/2021 à 09h01

En tout cas, on apprend qu un étranger qui commet un crime ou un délit en France peut être juger (et incarcéré ?) dans son pays!!!

Ça peut être une bonne solution pour désengorger nos tribunaux et prisons !

C'est sûr que la méthode serait efficace et donnerait à réfléchir ceux qui ne souhaitent profiter que du meilleur des deux mondes, percevant d'une autre manière ce que certains footballeurs de l'équipe de france appellent "leur pays de coeur".

Signaler Répondre

avatar
SARL victimologie le 20/05/2021 à 09:07

Ça a du bon la double nationalité......

Déclaration des Droits de l'Homme et du Citoyen de 1789, préambule à notre constitution:

Art. 1er. Les hommes naissent et demeurent libres et égaux en droits. Les distinctions sociales ne peuvent être fondées que sur l'utilité commune.

Dès l'article 1er on se rend bien compte que non tous les citoyens ne sont plus égaux en droits.

Signaler Répondre

avatar
La bonne nouvelle le 20/05/2021 à 09:01

En tout cas, on apprend qu un étranger qui commet un crime ou un délit en France peut être juger (et incarcéré ?) dans son pays!!!

Ça peut être une bonne solution pour désengorger nos tribunaux et prisons !

Signaler Répondre

avatar
no comment le 20/05/2021 à 08:58

un franco tunisien

Signaler Répondre

avatar
Pilou69 le 20/05/2021 à 08:39

Étonnant....

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.