Lyon : le suspect de l’incendie route de Vienne pourrait être relâché  

Lyon : le suspect de l’incendie route de Vienne pourrait être relâché  
LyonMag

La justice tunisienne ne disposerait pas d’assez d’éléments pour garder en détention l’homme suspecté d’être à l’origine de l’incendie route de Vienne en février 2019.

Ce Tunisien de 50 ans avait été arrête le 9 février 2019 en Tunisie, dans le cadre d’un mandat d’arrêt international. Mais, selon Le Progrès, la justice tunisienne pourrait remettre en liberté le cinquantenaire, faute d’éléments à charge.

La détention provisoire étant limitée à 14 mois en Tunisie, l’homme pourrait être remis en liberté, sans être jugé, le 14 septembre prochain. Pour éviter ce scénario, la justice française, qui a réuni de nombreux éléments à charge, se presse pour transmettre ses informations de l’autre côté de la mer méditerranée. Une procédure longue et complexe. Reste à savoir si les documents arriveront à temps en Tunisie.

Pour rappel, l'homme est suspecté d’avoir mis le feu à la boulangerie, à la demande des gérants du commerce, qui sont en détention provisoire en France depuis plus d’un an. Le justice pensait à un escroquerie à l’assurance.

19 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
immagines le 06/09/2020 à 14:02

Immaginez les souffrances endurees par cette femme la petite et le bebe mortes brulees.

Signaler Répondre

avatar
Justice Prime le 06/09/2020 à 11:12
justiceoupasjustice a écrit le 05/09/2020 à 21h20

où est la justice dans ce pays doit-on se faire justice nous-mêmes malheureusement une femme enceinte ainsi que son enfant ont perdu la vie je croyais qu'elle était précieuse apparemment non courage pour papa triste France

" Une procédure longue et complexe."
Pour envoyer un document, mais serieux, l'administration française est a revoir de A a Z. C'est pas comme si ca faisait presque 2 ans que le mec c'etait fait chopper.
Quand je pense qu'avec Amazon tu fais 3 clique sur ton telephone et ta un carton dans ta boite le lendemain...

Signaler Répondre

avatar
JudgeDred le 06/09/2020 à 11:04
justiceoupasjustice a écrit le 05/09/2020 à 21h20

où est la justice dans ce pays doit-on se faire justice nous-mêmes malheureusement une femme enceinte ainsi que son enfant ont perdu la vie je croyais qu'elle était précieuse apparemment non courage pour papa triste France

En france si vous fraudez, détourné de l'argent, ou comètez un delis lié a l'argent les sanctions sont lourdes et rapides, par contre quand il s'agit de vie humaine alors la... rien est grave.

Signaler Répondre

avatar
CP69 le 06/09/2020 à 10:00
@justice a écrit le 05/09/2020 à 22h35

Triste France ? Avez vous au moins lu l'article ? C'est de la Tunisie dont il est question ici.

Non, c'est vous qui ne lisez pas bien l'article : l'incendiaire présumé est en détention provisoire depuis des mois en Tunisie, suite à un mandat international émis par la France dans cette affaire.
Or, sans éléments tangibles pour maintenir en détention le type, la justice tunisienne ne peut pas le maintenir indéfiniment en prison !!
Donc ce n'est que maintenant que la justice française semble se réveiller !!
Il est urgent qu'elle envoie les éléments de preuve dont elle dispose aux tunisiens afin, éventuellement de poursuivre l'incendiaire et surtout le faire juger + condamner.

Signaler Répondre

avatar
Louloutre le 06/09/2020 à 03:29

Dans relâché il y a lâche ou manque de courage ! Que fait la justice Française ?

Signaler Répondre

avatar
@justice le 05/09/2020 à 22:35
justiceoupasjustice a écrit le 05/09/2020 à 21h20

où est la justice dans ce pays doit-on se faire justice nous-mêmes malheureusement une femme enceinte ainsi que son enfant ont perdu la vie je croyais qu'elle était précieuse apparemment non courage pour papa triste France

Triste France ? Avez vous au moins lu l'article ? C'est de la Tunisie dont il est question ici.

Signaler Répondre

avatar
À vomir le 05/09/2020 à 21:33

Relâcher un assassin!!! 18 mois qu'on attend que justice soit faite pour Anna, Clara et son bébé. Ce monde ne tourne pas rond...

Signaler Répondre

avatar
justiceoupasjustice le 05/09/2020 à 21:20

où est la justice dans ce pays doit-on se faire justice nous-mêmes malheureusement une femme enceinte ainsi que son enfant ont perdu la vie je croyais qu'elle était précieuse apparemment non courage pour papa triste France

Signaler Répondre

avatar
Uy le 05/09/2020 à 20:28
morts a écrit le 05/09/2020 à 18h13

Relâché ? Il y’a eu 2 morts dont une femme enceinte et on relâche l’assassin !!

Oui, mais c'est pas grave.

Le plus important, c'est le respect des droits de l'homme.

Signaler Répondre

avatar
Pito57 le 05/09/2020 à 19:29

Ci cela serait passer en Tunisie, je pence que ce serait autre quel honte honte

Signaler Répondre

avatar
morts le 05/09/2020 à 18:13

Relâché ? Il y’a eu 2 morts dont une femme enceinte et on relâche l’assassin !!

Signaler Répondre

avatar
PierreLyon le 05/09/2020 à 15:20
bravo la justice a écrit le 05/09/2020 à 09h35

C est la France mètre un timbre sur une enveloppe c est compliqué,il manque de personnels pour effectuer cette tâche

L'enveloppe peut encore se trouver, certaines sont retrouvées vidées de leur contenu. Reste à dégager le budget pour le timbre, et tout excès de zèle risquerait d'être sévèrement réprimandé.

Signaler Répondre

avatar
Précisions le 05/09/2020 à 13:19

L'article pourrait quand même préciser qu'un homme a perdu sa femme enceinte et sa fille de 4 ans dans ce terrible incendie criminel.

Signaler Répondre

avatar
Dupont morreti le 05/09/2020 à 11:45

Nous ne faisons pas que de vider les prisons française, nous vidons aussi les prisons Tunisienne.

Signaler Répondre

avatar
Impressionnant le 05/09/2020 à 10:33

Un vol AR Lyon-Tunis c'est 100 € et 2h de vol...la justice doit bien avoir les moyens d’envoyer quelqu'un déposer les documents sur place pour empêcher un criminel d'être relâché dans la nature...

Signaler Répondre

avatar
PierreLyon le 05/09/2020 à 10:33
Zig a écrit le 05/09/2020 à 08h43

Entre février 2019 et septembre 2020, il y a 18 mois, la garde à vue en Tunisie est de 14 mois !

Et au bout de 18 mois, la Justice française se dit qu'il faudrait sans doute envoyer des éléments sérieux de preuve à la justice tunisienne, mais...
Que cela va prendre du temps !

Il en faut du temps pour s'en apercevoir !

Et la responsabilité de cette inertie se diluera dans les arcanes de l'administration....

Signaler Répondre

avatar
bravo la justice le 05/09/2020 à 09:35

C est la France mètre un timbre sur une enveloppe c est compliqué,il manque de personnels pour effectuer cette tâche

Signaler Répondre

avatar
A vomir le 05/09/2020 à 09:11

Le Père de famille qui a perdu sa femme et son enfant pour un histoire d'arnaque à l'assurance. Et maintenant ce cher assassin respira le bon air libre. Quel honte et quelle tristesse pour ce Père de famille

Signaler Répondre

avatar
Zig le 05/09/2020 à 08:43

Entre février 2019 et septembre 2020, il y a 18 mois, la garde à vue en Tunisie est de 14 mois !

Et au bout de 18 mois, la Justice française se dit qu'il faudrait sans doute envoyer des éléments sérieux de preuve à la justice tunisienne, mais...
Que cela va prendre du temps !

Il en faut du temps pour s'en apercevoir !

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.