Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Centrales de St-Alban, du Tricastin et du Bugey : sécurité à revoir

L'Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire (IRSN) vient de publier un rapport sur la réévaluation de la sûreté des installations atomiques. Un rapport dans lequel il met en garde trois sites nucléaires qui doivent prendre en compte de « façon prioritaire » les « phénomènes dangereux » liés à la présence d'installations industrielles à proximité. Et parmi ces sites, la centrale de Saint-Alban en Isère et celle du Tricastin dans la Drôme. Celle du Bugey dans l’Ain devra quant à elle être mieux protégée contre les risques sismiques.

Ce rapport fait suite à la catastrophe de Fukushima qui « a changé la donne » selon le patron de l'IRSN, parce qu'un séisme majeur ou un tsunami ne figurent pas parmi les aléas envisagés lors de la construction des centrales. Des tests de résistance ont donc été lancés à l'échelle européenne et sur les 58 réacteurs français ainsi que sur l'EPR de Flamanville (Manche) actuellement en chantier. Objectif : vérifier leur résistance aux catastrophes naturelles.

Dans la région, les centrales de Saint-Alban et du Bugey vont donc devoir faire évoluer "sans tarder" certaines normes de sûreté. Par ailleurs, l’Autorité de sureté nucléaire imposera à EDF des prescriptions complémentaires début 2012.


Commentaires 0

Pas de commentaire pour le moment.

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.