Le département du Rhône serait le plus touché par les surcouts liés aux emprunts toxiques

Le département du Rhône serait le plus touché par les surcouts liés aux emprunts toxiques

Ils s'élèveraient à 400 millions d'euros selon les élus socialistes du Conseil général, soit 13 années du budget logement du département ou deux ans de RSA. Michel Mercier, le président du conseil général, conteste ces chiffres, estimant à 30 millions d'euros les frais liés à ces emprunts toxiques. L'opposition PS lui a demandé de déposer une plainte contre Dexia pour défaut d'information.

0 commentaire
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.