Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Photo Lyonmag.com

Quel mercato pour l’OL ?

Photo Lyonmag.com

Battu 1 à 0 à Valenciennnes, mercredi pour la dernière journée de la phase aller du championnat de Ligue 1, l'Olympique Lyonnais, 4e du classement, n'échappe pas aux rumeurs de transferts pour le mercato hivernal avec les rumeurs de départ de Yoann Gourcuff ou Aly Cissokho.

Rien n'indique toutefois que celles-ci ne deviennent officielles dès janvier.
Ainsi, le président Jean-Michel Aulas a affirmé récemment que le Breton resterait à l'OL jusqu'à la fin de la saison.
Il est vrai que la rumeur d'un prêt ou d'un transfert à Arsenal a été réfutée sur Canal +, il y a une dizaine de jours par le manager du club londonien, Arsène Wenger, lequel a indiqué que son club ne serait pas sur le marché des milieux de terrain cet hiver.
Cette possibilité s'est donc évanouie et les offres sérieuses ne se bousculent sans doute pas pour un joueur payé très cher (400.000 euros mensuels) se posant beaucoup de questions, visiblement mal à l'aise et paraissant incapable de se faire violence depuis son arrivée à Lyon pour un transfert de 22 millions d'euros loin d'être rentabilisé.
D'autant qu'il ne s'est pas imposé comme un titulaire indiscutable, loin de là.
Le cas d'Aly Cissokho n'est guère plus reluisant.
Lui aussi a été acheté très cher au FC Porto pour 15 millions d'euros, en même temps que Lisandro acquis, lui pour 24 millions et qui justifie son prix par un rendement hors pair.
Après une première saison correcte, Cissokho a atteint le très haut niveau en très peu de temps en passant de Gueugnon, club de Ligue 2 à Setubal, une équipe moyenne du Portugal où il n'est resté que six mois avant d'être transféré à Porto pour moins d'un million.
Plus que pour l'OL, la bonne opération financière a donc surtout été pour le FC Porto qui avait aussi acquis Lisandro pour 2,5 millions...
Des clubs anglais, allemands se seraient plus ou moins intéressés ces derniers mois à un transfert d'Aly Cissokho. Reste à savoir la crédibilité de cet intérêt supposé et par qui ces rumeurs sont diffusées...
"Aly ne partira que si les offres correspondent aux attentes du président", a répété Bernard Lacombe mardi sur OLTV.
En clair, le club ne cherche pas à retenir Cissokho à tout prix mais ne veut pas non plus le brader. Son coût pourrait se situer entre 5 et 7 millions d'euros auxquels il faut ajouter le salaire.
Même s'il joue tous les matches, l'arrière gauche, également fragile musculairement, a terminé l'année 2011 dans la difficulté.
Il vient de marquer contre son camp face à Valenciennes, mercredi, comme il l'avait déjà fait le 6 novembre à Sochaux. Sa responsabilité est engagée sur le but égalisateur inscrit par Evian-Thonon-Gaillard, le 17 décembre, un match finalement gagné par l'OL.
Malgré cela, son départ n'est pas acquis.
Avant d'aller à Valenciennes, Rémi Garde a rappelé qu'il ne souhaitait pas qu'il s'en aille d'autant que, à l'image de l'absence en janvier, de Bakary Koné pour cause de Coupe d'Afrique des nations, il devrait recourir aux jeunes pour compenser.
L'OL peine déjà pour s'installer durablement sur le podium et il faudrait faire plus avec moins pour terminer dans les trois premiers ?
Or, si l'Olympique lyonnais déplore toujours autant de blessés qu'à l'automne, sa marge de manœuvre sera une nouvelle fois bien juste.
Pour un mercato hivernal animé, il faudra vraiment que le jeu (financier) en vaille le coup (ou le coût).



Tags : olympique lyonnais | mercato |

Commentaires 0

Pas de commentaire pour le moment.

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.