Grand Stade de l’OL : la rocade n°7 va-t-elle faire exploser la majorité départementale ?

Grand Stade de l’OL : la rocade n°7 va-t-elle faire exploser la majorité départementale ?
Les vice-présidents du Conseil général accompagné du président du Département Michel Mercier - LyonMag

Le Département, lors de sa séance publique du 30 mars, se déterminera sur sa participation financière pour près de 4 millions d’euros à l’infrastructure de desserte du Grand Stade de l’OL. "Hors de question que je participe au financement de la rocade  n°7", tempête le premier vice-président du Conseil général Michel Forissier, également élu au Grand Lyon et maire de Meyzieu. Interview.

Lyon Mag : Le Conseil général va être sollicité pour financer une partie de l’échangeur n°7 qui doit desservir le futur Stade des Lumières de l’OL à Décines. En tant que vice-président du Département, quel est votre point de vue sur cette question ?
Michel Forissier : Lors de mon premier mandat de maire de Meyzieu, j’étais contre ce dossier. J’ai repris l’engagement au deuxième mandat de ne pas varier de position. J’ai été élu au Conseil général en précisant lors de la campagne que j’étais contre. Pourquoi voulez-vous que je change d’avis ?

Vous n’allez donc pas voter pour cette délibération qui prévoit un financement à hauteur de 4 millions d’euros pris en charge par le Conseil général ?
Le Conseil général est une institution démocratique, comme l’est le Grand Lyon. Chacun prend ses responsabilités. Point final. Il est hors de question que je vote une participation au financement de la rocade n°7.

Même si vous ne financez pas cette desserte, la réalisation du Stade des Lumières de l’OL parait inéluctable...
Le président de la République veut des grands stades en France. Moi, ce qui me gène dans ce dossier, ce n’est pas le principe d’une nouvelle enceinte sportive pour l’OL, c’est la somme considérable d’argent mise par les collectivités territoriales. De l’argent public, du contribuable, pour arriver à un résultat qui sera catastrophique.

Pourquoi sera-t-il catastrophique ?
Je trouve que le choix de cet emplacement est une erreur politique majeure de Gérard Collomb. Et nous ne sommes pas contre Aulas, mais nous savons que Décines est un mauvais choix. Je ne vais pas prendre un bulldozer et faire des opérations violentes contre ce stade, mais je ne prendrai pas une part de responsabilité dans cette erreur phénoménale.

Vous pensez que l’ensemble de la majorité départementale va vous suivre dans ce choix de ne pas voter la délibération ?
Je ne parle que pour moi. Mais dans la majorité départementale, vous pouvez interroger Christophe Guilloteau, également député du Rhône, je pense qu’il partage le même point de vue. Les parlementaires du Rhône ont cosigné une déclaration dans laquelle ils expliquent qu’ils sont contre l’emplacement de ce stade.

Jean-Jacques David, élu sous l’étiquette Lyon Divers Droite et membre de votre majorité, soutient a contrario ce projet...
Je ne suis pas le perdreau de l’année. Je pense que dans la majorité départementale, il y aura plus d’un élu qui va voter pour le financement de cette infrastructure. Une majorité disparate risque de voter positivement cette délibération.

Plus généralement, n’êtes-vous pas un peu dans une posture qui consiste à vous battre contre un projet qui sortira vraisemblablement de terre ?
Ma position, c’est celle des électeurs que je représente. Etre élu, cela demande parfois du courage. Je n’ai pas de divergences de vue avec M. Aulas. Si son stade n’est pas encore fait, depuis dix ans que le projet a commencé a émerger, cela fait quand même long. Deux tentatives de révisions du PLU négatives, une troisième qui arrive à son terme au forceps. Le choix du site n’est pas un cadeau fait à M. Aulas.

Vous allez également contre le choix de votre parti, l’UMP, qui soutient la politique de grands stades en vue de l’Euro 2016...
J’ai dépassé l’âge auquel on me donne des ordres. Même l’UMP nationale. Je suis dans un parti politique car c’est ma philosophie. Mais je ne reconnais pas à l’UMP nationale le droit de me dire ce que je dois faire au local. Les choses sont claires et c’est aussi simple que cela.

J’imagine que vous avez du avoir certaines remontrances de la part de Paris...
J’ai eu certains ministres au téléphone qui m’ont appelé pour me demander pourquoi j’étais contre le Grand Stade de l’OL. Chantal Jouanno (ancienne ministre des Sports, NDLR) entre autres. Je lui ai signifié avoir compris son approche de membre du gouvernement qui veut doter le pays de grands stades. Mais nous, nous sommes là pour défendre nos habitants.

13 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
lyonnais le 01/02/2012 à 11:26
eilage a écrit le 01/02/2012 à 00h00

Forissier président ! Forissier président !

@eilage, vous voyez même l'état ne met que 10 milloins au lieu des 20 millions que demandait notre césar lyonnais, ça prouve que c'est pas IN son projet.

Signaler Répondre

avatar
Zizo le 01/02/2012 à 11:06

Habitant Lyon, les aménagements en banlieue est ne m'intéresse pas.

Cette argent devrait être consacré a l'embellissement de la ville de LYON et non a sa banlieue.

Signaler Répondre

avatar
DPChassieu le 01/02/2012 à 09:45

Merci Michel, que de politiques auraient besoin d'un peu de sagesse et d'éthique pour la considération de nos ÉLUS Bravo et que tu puisses faire des émules et pas quand politique.

Signaler Répondre

avatar
eilage le 01/02/2012 à 00:00

Forissier président ! Forissier président !

Signaler Répondre

avatar
glavier 0304@orange.fr le 31/01/2012 à 23:07

ce stade ne rien Mr Gerard Colomb ni a son ami Aulas mille euros pour un ouvrier par mois et 800.000 pour un type qui tape dans ballon c est ecoeurant et cela pour enrichir certains personnages deja bien nanti salut

Signaler Répondre

avatar
Les Gones pour Gerland le 31/01/2012 à 21:53

Merci Michel,

Ne renoncez jamais, ce combat est éthique et dépasse les clivages politiques.

Les "cloportes", ceux qui colportent des idées qu'ils n'auraient jamais pu avoir méritent notre indifférences !

Pour les autres courageux et sincères, notre combat est le bon !

Signaler Répondre

avatar
bernard de chassieu le 31/01/2012 à 21:37
Lucien a écrit le 31/01/2012 à 19h04

Voila un homme qui à un franc parler !

Liberté de parole, de penser et d'agir.

Tout ce qui manque, aux politicards inféodés a tel ou tel parti.
Politicards qui font de la politique, pour avoir du pouvoir, des avantages ou un emploi !

C'est a nous électeurs, de mettre un coup de pieds a ces politicards, pour les remplacer par des hommes comme Monsieur Forissier.

bravo michel Forissier, aux prochaines élections, on votera pour des gens qui ont les mêmes convictions que vous vous défendre notre bien légitime cadre de vie

mais dommage, ils sont si rares, ou tellement opaques
ils ont une peur bleue
- de perdre leur délégation juteuse
- ou de ne pas avoir celle qu'il convoite assidument
- ou de ne plus pouvoir disposer des privilèges liés conditionnellement au "bon" vote à main levée bien sûr
(vous voulez des exemples ?)

Signaler Répondre

avatar
ras le bol le 31/01/2012 à 21:31
Lucien a écrit le 31/01/2012 à 19h04

Voila un homme qui à un franc parler !

Liberté de parole, de penser et d'agir.

Tout ce qui manque, aux politicards inféodés a tel ou tel parti.
Politicards qui font de la politique, pour avoir du pouvoir, des avantages ou un emploi !

C'est a nous électeurs, de mettre un coup de pieds a ces politicards, pour les remplacer par des hommes comme Monsieur Forissier.

Merci Mr FORISSIER de ne pas être inféodés et aux ordres d'un baronnet qui se dit socialiste ... mais qui s'est trompé de chemin

ce qui est dommage, c'est que lorsque le bazar sera évident, il s'en lavera les mains, puisqu'il semble ne pas être responsable de ses actes

des erreurs de cette nature, dans le privé, ce serait sanctionné par une interdiction d'exercer pour le futur, mais là ... la vie continue, tout comme la présidence du SYTRAL

Signaler Répondre

avatar
Jacquot le 31/01/2012 à 20:54

honnête Et oui Monsieur Michel Forissier est un homme politique profondement honnête. Merci

Signaler Répondre

avatar
jm le 31/01/2012 à 20:15

Vous n'êtes pas les seuls. Michel Forissier est un homme de qualité comme la politique lyonnaise en a besoin.

Signaler Répondre

avatar
Feu vert le 31/01/2012 à 20:15

Assez de mensonges M. Forissier !
Ce monsieur était absolument favorable au stade jusqu'à ce qu'il sache qu'il se ferait chez le voisin Décinois...

Franchement blasé de ces politicards !

On le retrouvera dans très peu de temps, dans une loge du carré VIP du Stade des Lumières avec champagne et petits fours...

Signaler Répondre

avatar
Dada le 31/01/2012 à 19:20

Encore une fois , je partage le propos de Lucien

Signaler Répondre

avatar
Lucien le 31/01/2012 à 19:04

Voila un homme qui à un franc parler !

Liberté de parole, de penser et d'agir.

Tout ce qui manque, aux politicards inféodés a tel ou tel parti.
Politicards qui font de la politique, pour avoir du pouvoir, des avantages ou un emploi !

C'est a nous électeurs, de mettre un coup de pieds a ces politicards, pour les remplacer par des hommes comme Monsieur Forissier.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.