Affaire Soazig Parassols/SNCF : le tribunal prendra sa décision le 27 mars

Affaire Soazig Parassols/SNCF : le tribunal prendra sa décision le 27 mars
Le Tribunal de Grande Instance de Paris - DR

Dans l'affaire qui oppose la SNCF à cette habitante d'Ambérieu, le tribunal de grande instance de Paris rendra sa décision le 27 mars. Cette jeune femme réclame 45 000 euros à la SNCF, responsable selon elle de lui avoir fait perdre son premier emploi à Lyon. Elle avait été licenciée à l'issue de sa période d'essai, en raison de retards répétés, liés à son trajet quotidien en train entre Ambérieu et Lyon. La justice tranchera donc dans un peu moins de deux mois.

2 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
cageal le 01/02/2012 à 11:52

La SNCF a bon dos.
Lorsqu'on est en période d'essai, on fait les efforts nécessaires pour se faire remarquer..... en bien.
Il lui était facile de trouver un horaire de train qui lui laisse un laps de temps nécessaire pour ne pas pointer au delà de l'heure d'embauche prévue par son employeur. Surtout quand la journée commence à 9 heures.
Un retard peut arriver à tout le monde, mais arriver 5 ou 6 fois en retard dénote un certain manque de conscience professionnelle.

Signaler Répondre

avatar
ptl le 01/02/2012 à 11:21

j'ai connu la même galère sur la ligne lyon st étienne et perdu mon emploi pour retards des trains/J'espère que le tribunal coondannera la SNCF et que cette entreprise prendra les dispositions d'amélioration du trafic pour les usagers

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.