Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Photo LyonMag

L’OL peut compter sur ses jeunes

Photo LyonMag

A l’image de Lacazette et Grenier, déterminants dans sa qualification pour la finale de la coupe de la Ligue à Lorient (4 à 2 après prolongation), l’OL peut compter sur ses jeunes pour rester en haut de l’affiche, avant de s’en servir pour se renflouer financièrement dans le futur.

En attendant, ils ont contribué à envoyer l’Olympique Lyonnais au Stade de France pour sa 4e finale de coupe de la Ligue après celles de 1996, 2001 et 2007.
Sans doute un grand moment à savourer le 14 avril par les milliers de supporters qui feront le déplacement et les nombreux autres qui suivront cela devant leur écran de TV.
Alexandre Lacazette et Clément Grenier, formés à l’OL, sans oublier Samuel Umtiti qui a aussi encore été remarquable face aux Merlus, mais également Maxime Gonalons, que l’on considère déjà comme un ancien alors qu’il n’a que 22 ans, commencent donc à prendre autant le pouvoir sur le terrain que de valeur marchande.
Le foot professionnel est ainsi fait qu’il faut toujours penser aux retombées financières. En attendant, c’est la nouvelle politique adoptée par le club et Jean-Michel Aulas, dictée l’été dernier par la nécessité d’une rigueur budgétaire, qui commence à porter ses fruits.
Outre Bafé Gomis qui a porté le score à 3-2, Lacazette avec ses deux buts, mais surtout le premier, et Grenier par son entrée en jeu, ont été les catalyseurs de la victoire de l’OL, mal en point en seconde période.
Au cours de celle-ci, les Merlus déchaînés ont un peu plus indiqué à Cris la voie de la sortie.
Le Brésilien a souvent été dépassé par la vitesse des Bretons et, franchement, sa titularisation ne s’imposait pas même au titre de l’expérience comme argument.
D’autant plus que si elle a permis à Gonalons de retrouver le milieu de terrain, un voeu de Rémi Garde, elle a poussé, injustement, Grenier sur le banc et encore plus Yoann Gourcuff au bout de celui-ci...
Ceci étant et pour être juste, l’OL aurait pu aussi ouvrir la marque en début de partie dans la configuration choisie initialement.
Quant à Gourcuff, outre la rumeur grotesque d’un départ au FC Séville à quelques heures de la fin du mercato, il n’est de nouveau pas, logiquement, entré en jeu.
Personne ne s’en offusque alors que Jean-Michel Aulas préfère louer son état d’esprit (encore heureux qu’il ne soit pas mauvais), toujours convaincu qu’il fera une bonne seconde moitié de saison (on se demande dans quel rôle) pour le voir à l’Euro.
Il semble hors du temps à l’OL qui va surtout s’activer encore plus ces prochains mois pour rendre son départ inéluctable en fin de saison, même à moitié prix de son acquisition (22 millions d’euros).
Après deux ans à ne rien faire, on pourra toujours faire croire à un éventuel amortissement à son sujet. Mais ce n’est pas gagné d’autant que les supporters s’en moquent un peu maintenant qu’ils n’ont d’yeux que pour Lacazette, Grenier, Umtiti et Gonalons...
S.V.



Tags : ol |

Commentaires 0

Pas de commentaire pour le moment.

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.