Une marche blanche dimanche en hommage à la victime du quai Romain Rolland

Une marche blanche dimanche en hommage à la victime du quai Romain Rolland

La famille et les proches du Villeurbannais de 33 ans sauvagement tué samedi à Lyon souhaitent honorer sa mémoire. Le rendez-vous est fixé à 10h sur les lieux du drame (quai Romain Rolland, 5e arrondissement). Toutes celles et tous ceux qui ont été touchés de près ou de loin par ce fait divers sordide sont invités à rejoindre la marche derrière la famille. Le rassemblement se veut complètement apolitique et d'après les organisateurs la Préfecture va tolérer cette marche. La victime était décédée mercredi après 4 jours de comas. 4 hommes ont été interpellés, l'un est incarcéré et devra répondre d'homicide devant la cour d'Assises, les 3 autres sont mis en examen.

X
3 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Humanité le 04/02/2012 à 14:38

On ne peut pas être indifférent devant une telle barbarie.. Les 3 autres sont aussi condamnables que le conducteur car ils ont participé à la mort de ce jeune homme.
Ce n'est pas le premier meurtre dans ce quartier des bars et des boites de nuit. Souvenez vous de ce jeune homme tué à coups de couteaux au petit matin il y a un an devant une boulangerie. Et de toutes les agressions qui ont lieu sur les quais à cause de l'alcool et autres substances....

Je compatis au chagrin de toute sa famille.

Signaler Répondre

avatar
Lucien le 03/02/2012 à 19:59

Parce que sur les 4 ordures, il n'y en a qu'un au trou ?!
Le conducteur j'imagine !
Et les autres pourquoi ne sont-ils pas à la rate ?

C'est inadmissible.

J'espère que la justice et la vie, vont leur rendre la monnaie de ce qu'ils ont fait.

Je m'associe au deuil et partage la souffrance de la famille et des proches de cet homme qui a été assassiné par des ordures.

Signaler Répondre

avatar
Doma le 03/02/2012 à 19:05

Toutes mes condoléances à sa famille et que ses assassins soient traités comme ils le méritent !

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.