Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Photo Panoramic - DR

Ligue des Champions : l’OL devra batailler pour accéder aux quarts (vidéo)

Photo Panoramic - DR

Bien en place offensivement et défensivement, l'Olympique Lyonnais s'est imposé par le plus petit des scores face à l'APOEL Nicosie à Gerland (1-0) en 1/8 de finale de la Ligue des Champions.

A sens unique. La première mi-temps est littéralement à mettre au compte de l’Olympique Lyonnais. Emmené par un 4-2-3-1, avec Cris, Ederson, Lacazette et Lisandro seul en pointe, les joueurs de Rémi Garde tentent mais sans succès. Le coach lyonnais avait prévenu : "Il va falloir être patient." Et il a fallu donc attendre la 21e minute pour voir un éclat d’Ederson sur la droite, mais le Brésilien oublie de servir Lacazette, toujours à droite. Quatre minutes plus tard et jusqu’à la fin de la mi-temps, les Lyonnais, qui sont coulés dans le béton armé de la défense de Nicosie, frappent de loin : Bastos, tout d’abord, qui voit sa frappe déviée. Puis Lacazette (préféré à Briand) à la 31e voit lui aussi sa frappe passer au-dessus, et à la 40e minute, c’est le gardien chypriote, Chiotis, qui arrête d’une claquette la reprise du jeune attaquant. A la reprise, Ederson, bien lancé par Bastos, élimine le goal de l’APOEL mais voit son tir repoussé presque sur la ligne par le "policier" nicosien, Paulo Jorge. Mais à force de se rapprocher de la cage adverse, le ballon finit toujours par rentrer. Les Gones ne lâchent rien en deuxième période et c’est par Lacazette que vient l’éclair : à la 57e minute, après une belle remontée du ballon de Cris, l’ailier droit se joue de la défense, et marque d’une frappe encore une fois déviée. Maîtres chez eux, les Lyonnais tiennent le ballon, à plus de 70%, et tentent d’aggraver le score malgré le cadenas défensif imposé par l’APOEL Nicosie. L’intenable Bastos manque le 2-0, il se présente seul à l’heure de jeu dans la surface mais sa frappe au premier poteau ne trouve pas le cadre. Côté attaque, tout va bien, mais côté défense également : la charnière expérimentée en Coupe d’Europe, Cris-Koné, effectue un travail exemplaire, et Lloris passe du même coup un soirée plutôt tranquille. Seule alerte, à la 88e minute, sur une frappe de Manduca, que le portier international français détourne d’une claquette.

Sans prendre de but, et en mettant la pression sur l'APOEL Nicosie avec une réalisation de Lacazette, l'OL accomplit la première partie de sa mission, à domicile et devra assurer le score le 7 mars prochain, dans le chaudron du GSP Stadium de la capitale chypriote.



Tags : ol | olympique lyonnais | ligue des champions | apoel nicosie |

Commentaires 1

Déposé le 14/02/2012 à 23h41  
Par mon oeil Citer

ils en ont bavé les lyonnais quand même contre des petits bleus entrants dans la league des champions

pas gagné pour le retour, et pourquoi OPOAL ne ferait pas 7/1 ce serait marrant ! et sans soupçon aucun !!!!!

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.