Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Demeurant Partout : “Tant qu’il y aura des personnes dehors, nous continuerons les réquisitions”

Alice Favre, militante de l’association Demeurant Partout, était l’invitée de Jazz Radio pour l’émission Ça Jazz à Lyon, proposée en partenariat avec LyonMag.com.

L’association, qui œuvre à la réquisition de bâtiments publics ou privés inoccupés pour loger les personnes précaires, s’est illustrée vendredi dernier à Lyon, investissant un immeuble du 220 cours Lafayette appartenant à la communauté urbaine.  "Les familles sont arrivées sur le site entre le dimanche 5 et le lundi 6 février, explique-t-elle. Le Grand Lyon le savait, nous leur avons envoyé la même lettre que nous envoyons toujours pour les réquisitions. Ils l’ont complètement refusée, en disant qu’elle n’avait aucune valeur de preuve." Les associations ont dévoilé leur initiative le vendredi 10 février, respectant ainsi le délai de flagrance de 48 heures pour notifier formellement l’occupation d’un lieu. Pourtant, tous ont été expulsés le soir même. "Le Grand Lyon dit avoir respecté la loi, estimant que nous étions présents sur place uniquement depuis le vendredi matin. Mais ils n’ont aucune preuve, alors que nous en avons une." La déroulement de la journée s’est plutôt bien passé, avant un emballement en fin d’après-midi. "Le matin, l’ambiance était bonne, explique la militante. Tout s’est très bien passé, beaucoup d’autres associations nous soutenaient. Quand elles sont parties, il y a eu quelques heures de battement. Probablement les heures pendant lesquelles le Grand Lyon a décidé que leur projet sur ce site était trop important pour loger des personnes", ironise-t-elle. Si le constat du mal-logement est incontestable, la méthode ‘coup de poing’ choisie par Demeurant Partout est-elle la bonne ? "Pour nous, ce ne sont pas des actions ‘coup de poing’, c’est une nécessité, recadre Alice Favre. Tant qu’il y aura des personnes dehors, en été ou en hiver, nous considérons que la réquisition est nécessaire. L’Etat n’applique jamais ce droit. Nous l’appliquons nous-mêmes." Et si l’association reconnait que le plan d’hébergement de 650 places mis en œuvre par la préfecture du Rhône est "bien supérieur aux années précédentes", elle l’estime insuffisant. "Ils se la jouent grand prince, du style ‘on ouvre encore un gymnase.’ On dirait que c’est un jeu pour eux, tempête-t-elle. Nous, on pense que c’est un mépris total des personnes qui sont à la rue." Et Alice Favre le promet, "tant qu’il y aura des bâtiments vides et des personnes dehors", Demeurant partout continuera l’action.



Tags : Demeurant Partout |

Commentaires 1

Déposé le 19/02/2012 à 04h35  
Par caithline Citer

Commentaire envoyé d'un téléphone android je suis de tout coeur avec vous,ils faut prendre argents des riches ou des politiciens de état ,on vit dans un monde à envers et c'est pas le sens de la logique

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.