Grand Lyon: l'activité hôtellière s'éffondre en février

Grand Lyon: l'activité hôtellière s'éffondre en février

En moyenne la fréquentation des hôtels de l'agglomération a chuté de plus de 10% par rapport à février 2011.
Le chiffres d'affaires hébergement a lui reculé de 11% sur la même période. Ces ont les hôtels de luxe qui sont les plus touchés.

7 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
unlyonnais le 09/04/2012 à 22:55
croâ-croâ a écrit le 09/04/2012 à 17h41

parce que toi tu connais quoi ? tu ne fais que répépéter ce que tu entends - effectivement, la capacité hotelière lyonnaise, contrairement à ce que l'on nous dit, est largement suffisante

c'est bien pour cela que de construire à l'Est ne pourra que vider le sud à Gerland - je n'ai jamais vu que la clientèle se démultipliait parce que l'offre serait plus grande !

ça c'est habituellement ce qui est développé par les promoteurs pour justifier d'un remplissage en faisant des études commerciales alambiquées
- ils font les études à l'envers, partant non pas d'un besoin quantifié par des bureaux d'études indépendants, mais de leurs couts (incluant toutes les couches de tous les intermédiaires plus les enveloppes que l'on pratique couramment à LYON) et ensuite, ils arrivent à un hypothétique chiffre que personne ne se hasardera à remettre en question, puisque tous les corrompus sont "in the pocket" directement ou indirectement - n'en déplaise au fameux attaché parlementaire qui fait permanence ici, y compris pendant ses heures de présumé-travail payé par les contribuables

si tu le dis, alors OK c'est suffisant (lol) cher(e) croâ-croâ des étangs.

Signaler Répondre

avatar
piou-piou le 09/04/2012 à 21:45
croâ-croâ a écrit le 09/04/2012 à 17h41

parce que toi tu connais quoi ? tu ne fais que répépéter ce que tu entends - effectivement, la capacité hotelière lyonnaise, contrairement à ce que l'on nous dit, est largement suffisante

c'est bien pour cela que de construire à l'Est ne pourra que vider le sud à Gerland - je n'ai jamais vu que la clientèle se démultipliait parce que l'offre serait plus grande !

ça c'est habituellement ce qui est développé par les promoteurs pour justifier d'un remplissage en faisant des études commerciales alambiquées
- ils font les études à l'envers, partant non pas d'un besoin quantifié par des bureaux d'études indépendants, mais de leurs couts (incluant toutes les couches de tous les intermédiaires plus les enveloppes que l'on pratique couramment à LYON) et ensuite, ils arrivent à un hypothétique chiffre que personne ne se hasardera à remettre en question, puisque tous les corrompus sont "in the pocket" directement ou indirectement - n'en déplaise au fameux attaché parlementaire qui fait permanence ici, y compris pendant ses heures de présumé-travail payé par les contribuables

On peut te faire faire la même remarque, croa-croa...

Signaler Répondre

avatar
Socialiste le 09/04/2012 à 17:56

Si ce sont les hôtels de luxe les plus touchés, alors il faut augmenter les salaires des VIP, les pauvres, ils se serrent la ceinture, on fait une quête?

Signaler Répondre

avatar
croâ-croâ le 09/04/2012 à 17:41
unlyonnais a écrit le 09/04/2012 à 16h00

quand l'on connait rien on se tait @picarone !

parce que toi tu connais quoi ? tu ne fais que répépéter ce que tu entends - effectivement, la capacité hotelière lyonnaise, contrairement à ce que l'on nous dit, est largement suffisante

c'est bien pour cela que de construire à l'Est ne pourra que vider le sud à Gerland - je n'ai jamais vu que la clientèle se démultipliait parce que l'offre serait plus grande !

ça c'est habituellement ce qui est développé par les promoteurs pour justifier d'un remplissage en faisant des études commerciales alambiquées
- ils font les études à l'envers, partant non pas d'un besoin quantifié par des bureaux d'études indépendants, mais de leurs couts (incluant toutes les couches de tous les intermédiaires plus les enveloppes que l'on pratique couramment à LYON) et ensuite, ils arrivent à un hypothétique chiffre que personne ne se hasardera à remettre en question, puisque tous les corrompus sont "in the pocket" directement ou indirectement - n'en déplaise au fameux attaché parlementaire qui fait permanence ici, y compris pendant ses heures de présumé-travail payé par les contribuables

Signaler Répondre

avatar
unlyonnais le 09/04/2012 à 16:00

quand l'on connait rien on se tait @picarone !

Signaler Répondre

avatar
felix le 09/04/2012 à 07:33

cela n'a rien d'étonnant lorsque l'on voit la saleté de la ville de LYON

Signaler Répondre

avatar
picarone le 08/04/2012 à 11:22

bien fait ! il y en a trop et on va encore en construire. Pourquoi pas de logements sociaux ?

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.