Mélanchon et la finance cibles de l'"incorruptible" Marine Le Pen à Lyon

La candidate du Front Nationale a rassemblé 3 000 militants samedi après-midi à la Salle 3000, dans le 6e arrondissement.
A 15 jours du premier tour, elle a fustigé le «mythe du troisième homme ». Selon elle, « il s'est longtemps appelé François Bayrou, mais il ne fit pas l'affaire, il n'était pas crédible, il avait trop servi alors ils en ont trouvé un autre, Jean-Luc Mélenchon, l'idiot triplement utile».
La candidate s'en est ensuite prise aux marchés financiers coupables à ses yeux d'avoir mis en place « une dictature des banques ». Elle s'est alors présentée comme la seule « candidate incorruptible dans une classe politique vendue et corrompue ».
Au rayon des propositions, la candidate du FN s'est à son tour emparé du sujet des prix des carburants. Elle a promis de faire baisser le prix de l'essence de 20 centimes d'euro par litre environ grâce à une baisse de la TIPP de 20 %.
Marine Le Pen a finalement promis qu'elle fera le plein le 22 avril.

0 commentaire
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.