Villeurbanne : des facteurs devant la justice

Ils protestent contre le calcul de leurs heures supplémentaires. Selon le Progrès, ce lundi l'affaire a été renvoyée au 2 juillet par le juge de proximité du tribunal d'instance de Villeurbanne. Ces treize postiers du centre de distribution de Saint-Symphorien-d'Ozon dénoncent le fait que leur temps de travail est calculé sur un mode collectif, et non individuellement, alors que leurs tournées sont différentes.

0 commentaire
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.