Les poursuites continuent pour Michel Neyret, l'ex-N°2 de la PJ de Lyon

Les poursuites continuent pour Michel Neyret, l'ex-N°2 de la PJ de Lyon

La Cour d'appel de Paris a rejeté mardi en début d'après-midi les demandes en nullité de l'ancien directeur adjoint de la PJ de Lyon.
L'ex-flic, mis en examen notamment pour "corruption" et "trafic de stupéfiants", continue donc à être poursuivi. Ses avocats contestent le fait que des écoutes téléphoniques ayant servi pour une autre enquête pour un trafic de drogue, et dans lesquelles le nom de l'ancien commissaire était cité, l'aient fait tomber. La défense a immédiatement décidé de se pourvoir en Cassation. Michel
Neyret est en détention provisoire à la prison de la Santé depuis le
mois d'octobre dernier. Et le tribunal de Paris devrait rendre en fin de semaine ou en début de semaine prochaine sa décision concernant une demande de remise en liberté de l'ancien policier. "Etant donné que la Cour a précisé que toute la procédure était régulière, cela peut laisser sous-entendre que sans doute MIchel Neyret n'a pas à être rmis en liberté", explique Me Gabriel Versini, l'un de ses défenseurs, "mais nous avons été entendu très longuement, pendant 6 à 7 heures. Michel Neyret a toujours déclaré des choses positives, sans nier sa part de responsabilité. C'est un homme qui a tout pour être remis en liberté."

2 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
JOJO69 le 22/05/2012 à 20:01

Michel, on ne t'oublie pas et on pense à toi tous les jours! Courage!

Signaler Répondre

avatar
Decrauze le 22/05/2012 à 19:19

Heureusement que Lyon ne se résume pas à ces tristes sires. Après avoir plongé la tête dans ce baquet douteux, je préfère revenir à de plus inspirants atours : « La ville des sens : base idéale pour fustiger l’essence des vils. Lyon, pour croquer plus en profondeur les agités du cloaque. Tout en perspectives, en dénivelés dentelés, cette capitale de vie éclaire les voies à cheminer et celles à carboniser. Suffisamment vaste pour s’y fondre, assez intime pour s’y reconnaître, je loue son espace et me catapulte sans effort vers le bleu du ciel depuis ses berges enchanteresses. » (octobre 2001 sur http://pamphletaire.blogspot.fr/search/label/Lyon).

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.