Vers une "expulsion humaine" du bidonville sous Perrache

Vers une "expulsion humaine" du bidonville sous Perrache
Photo LyonMag

Depuis plusieurs mois, un campement sauvage s’est installé entre la gare de Perrache et le centre d’échanges, près de l’esplanade des taxis. Sur place, 40 adultes et 40 enfants roms vivent sans eau et sans sanitaire. Ils ont installé des tentes et des abris constitués de bâches et de cartons.

Selon le Progrès, le Grand Lyon, propriétaire du lieu, a saisi la justice en juillet 2011 pour demander l’évacuation de l’esplanade, et la cour d’appel a déclaré cette occupation illicite en janvier. D’après ses services, le préfet du Rhône Jean-François Carenco étudie donc actuellement "les conditions d’une expulsion humaine", alors que les squatteurs ont été déboutés de leurs demandes de droit d’asile et doivent quitter le territoire français. Certains jeunes de ce campement sont scolarisés dans des écoles et un collège du 2e arrondissement de Lyon.

5 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
tilou le 04/07/2012 à 09:56

Il est toujours facile de faire du "social chic".

mais pour passer a l'acte il y a personne, que ceux qui veulent les loger a leurs frais chez eux le fasse.

Notre situation economique au bord du gouffre, ne permet plus d'integrer ces gens.

Je déplore cependent que cette reconduite a la frontière vas coutée chér a l'état Français, a une époque ou beaucoups de parents Lyonnais ne peuvent offrir de vacances a leurs enfants.

Signaler Répondre

avatar
Kelpoisse le 04/07/2012 à 07:47
jm a écrit le 03/07/2012 à 13h08

Après l'"expulsion humaine", le régime collomb va-t-il proposer la répression républicaine et le racisme citoyen ?

Le plus incroyable, ce sont les lyonnais et plus globalement les français qui ne se révoltent pas face à ces simulacres de gestion publique.

Signaler Répondre

avatar
Haltes à l'Extrème-Gauche le 03/07/2012 à 19:13

La solution : les bobos gauchos hébergent et payent les soins médicaux, l'éducation de ces gens illégaux.

Signaler Répondre

avatar
mat le 03/07/2012 à 15:37

On ne peut pas recevoir toute la misère humaine en France.
A moins que les Français soient prêt a donner l'ensemble de leurs revenus aux plus démunis.
dans ce cas là, moi aussi j’arrête de bosser et me retire en bord de mer.

Signaler Répondre

avatar
jm le 03/07/2012 à 13:08

Après l'"expulsion humaine", le régime collomb va-t-il proposer la répression républicaine et le racisme citoyen ?

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.