Viols présumés chez les De Villiers : la cour d'appel de Lyon ne renvoie pas l'affaire aux Assises

Viols présumés chez les De Villiers : la cour d'appel de Lyon ne renvoie pas l'affaire aux Assises
Photo d'illustration - LyonMag

Mardi après-midi, la chambre de l'instruction de Lyon a décidé de suivre les réquisitions du parquet général.

Guillaume de Villiers, fils de l'ancien candidat aux présidentielles 1995 et 2007 Philippe de Villiers, était accusé de viols par son jeune frère Laurent. Des actes répétés entre 1995 et 1997. Le parquet général avait indiqué que les charges étaient insuffisantes pour qu'un nouveau procès ait lieu. En première instance, Guillaume de Villiers avait bénéficié d'un non-lieu. Sa victime présumée a décidé de se pourvoir en cassation.

0 commentaire
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.