L'affaire du drapeau nazi à Lyon est classée

Le tribunal correctionnel de Lyon a relaxé, mardi après-midi, le plombier accusé par sa femme d'avoir posté sur Facebook des photos de leur bébé, enveloppé dans un drapeau nazi. Le procureur lui-même avait demandé la relaxe, lors de l'audience du 18 septembre.

0 commentaire
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.