Les premiers emplois d’avenir signés dans le Rhône

Les premiers emplois d’avenir signés dans le Rhône
Deux contrats d'avenir ont été signés lundi après-midi - LyonMag.com

La mesure voulue par le gouvernement de François Hollande a officiellement pris forme lundi dans le département.

"Notre pays ne va pas bien. Il nous faut agir sur l’emploi et plus particulièrement sur celui des jeunes. 15 000 sont inscrits à Pôle Emploi dans le Rhône", a commencé par dire Jean-François Carenco. "C’est un sujet qui rassemble", a ajouté le préfet du Rhône prenant exemple sur les personnes qui l’entouraient lors de cette conférence de présentation : Michel Mercier, président du Conseil général, Christiane Demontes, sénatrice-maire de Saint-Fons, Jean-Paul Bret, maire de Villeurbanne et Jean-Claude Jouanno, président du Comité départemental olympique et sportif du Rhône.

Ces derniers se sont en effet tous engagés dans ce dispositif "Emplois d’avenir" qui consiste à offrir du travail (CDI ou CDD ) à des jeunes âgés de 16 à 25 ans sans diplôme ni qualification, de niveau CAP/BEP mais présentant des difficultés avérées d’accès à l’emploi ou de niveau Bac pour les résidents en zone urbaine sensible et sans emploi durable dans les 18 mois suivant la fin de leurs études.

Ainsi, le département du Rhône s’est engagé à embaucher 50 emplois d’avenir et à en cofinancer 650 autres auprès de structures partenaires, de communes et d’associations dans les deux années qui viennent.
A St-Fons, 35 emplois d’avenir seront mis en place (25 en 2013 et 10 en 2014). Une nécessité pour la maire de la commune. "Il faut y aller. On n’a pas le choix. Une société qui ne peut pas fournir de travail aux jeunes est une société un peu mal barrée", a souligné Christiane Demontes.
A Villeurbanne, 150 vont être crées en deux ans (80 en 2013 et 70 en 2014). A noter que Jean-Paul Bret a également signé lundi les deux premiers contrats d’avenir : un emploi d’agent de médiation et de solidarité numérique au Passage 33 dans le quartier des Buers et un emploi d’agent éco-entretien à la cuisine centrale dans le quartier de Saint-Jean.

8 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
lulu président le 13/11/2012 à 10:23
Lucien a écrit le 12/11/2012 à 20h25

Les chercheurs d'emploi plus âgés, sentent-ils le pâté pour être évincé de ce dispositif ?

Depuis mai, nous sommes sous le règne de la crétinerie organisée !

on peut espérer que les chercheurs d'emploi plus agés ont déjà eu des expériences professionnelles qu'ils peuvent faire valoir. ce qui n'est pas forcément le cas d'un jeune.

et puis embaucher un préretraité pour un emploi d'avenir (AVENIR) ça serait quand même assez ironique

Signaler Répondre

avatar
troupeau le 13/11/2012 à 10:20
Mufle a écrit le 12/11/2012 à 19h44

Agent de médiation on voit ce que c'est, des gens dans le métro qui vous invitent à faire ce que vous auriez fait sans leur aide, comme si on était des sauvages qu'il faut rappeler à l'ordre. Donnent l'impression d'être dans un troupeau gardé par des superviseurs de bonnes manières apprises sur le tard. Ils me gavent.

"solidartité numérique" à part un terme ronflant c'est quoi ?

tu dois pas prendre le métro bien souvent toi...

perso je le prends tous les jours et je vois les gens se précipiter devant les portes à l'arrivée de la rame, gênant ainsi la sortie de ceux qui descendent.
je les voit même essayer d'entrer alors que les gens dans la rame n'ont pas fini de sortir.
je les vois bourrer comme des boeufs et rester coincés entre les portes pendant 30 secondes, retardant ainsi le départ de la rame...

Signaler Répondre

avatar
Violaine Dumont le 13/11/2012 à 10:04

Au gouvernement : délivrez-nous des 35 heures, des fonctionnaires en double emploi, des retraites mirifiques, des régimes spéciaux, du diesel et donnez-nous des entreprises qui marchent et donnent de vrais emplois, donnez-nous du gaz de schiste, donnez-nous des économies plutôt que des impôts. Arrêtez le cumul des mandats et laissez les enfants en dehors des polémiques relatives au mariage. Occupez-vous d'abord des Français n'appartenant pas à des minorités !

Signaler Répondre

avatar
franjo le 13/11/2012 à 09:03
Socialiste a écrit le 12/11/2012 à 19h29

Aulas à coté de Démontès, on se fout de nous une fois de plus, ils n'ont pas honte ces socialistes, 20M€ donné par l'Etat à Jean Mimi pour son stade et ce dernier vient faire le beau, comme créateur d'emplois. Dans quel monde vivons nous? Les socs sont au ras des pâquerettes, Bret compris!

il sortait juste d'une réunion avec mercier pour sa garantie d'emprunt de 200 M€, il est venu proposer du taf : 700 € / mois (pour 45h / semaine) pour les maçons portugais qui vont lui construire les murs de son stade, idem pour les couvreurs polonais qui vont se charger du toit. On comprend qu'il ait le sourire ... pour l'instant.

Signaler Répondre

avatar
Lucien le 12/11/2012 à 20:25

Les chercheurs d'emploi plus âgés, sentent-ils le pâté pour être évincé de ce dispositif ?

Depuis mai, nous sommes sous le règne de la crétinerie organisée !

Signaler Répondre

avatar
Mufle le 12/11/2012 à 19:44

Agent de médiation on voit ce que c'est, des gens dans le métro qui vous invitent à faire ce que vous auriez fait sans leur aide, comme si on était des sauvages qu'il faut rappeler à l'ordre. Donnent l'impression d'être dans un troupeau gardé par des superviseurs de bonnes manières apprises sur le tard. Ils me gavent.

"solidartité numérique" à part un terme ronflant c'est quoi ?

Signaler Répondre

avatar
Socialiste le 12/11/2012 à 19:29

Aulas à coté de Démontès, on se fout de nous une fois de plus, ils n'ont pas honte ces socialistes, 20M€ donné par l'Etat à Jean Mimi pour son stade et ce dernier vient faire le beau, comme créateur d'emplois. Dans quel monde vivons nous? Les socs sont au ras des pâquerettes, Bret compris!

Signaler Répondre

avatar
jm le 12/11/2012 à 18:23

Il est clair que l'on tient là une solution au problème du chômage.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.