Préfet Jean-François Carenco : les emplois d’avenir ce n'est pas "je te prends 3 ans et tu te casses"

Préfet Jean-François Carenco : les emplois d’avenir ce n'est pas "je te prends 3 ans et tu te casses"
Jean-François Carenco - LyonMag.com

Le Préfet du Rhône, Jean-François Carenco, était l’invité vendredi de Jazz Radio pour l’émission Ça Jazz à Lyon, proposée en partenariat avec LyonMag.

Les premiers contrats d'avenir du département ont été signés cette semaine. Une mesure phare du président François Hollande. A qui s'adressent-ils ? "Ces contrats s'adressent à ceux qui n'arrivent pas à trouver tout seul un boulot. C'est réservé d'abord à des jeunes de moins de 26 ans, plutôt non diplômés et qui viennent prioritairement des ZUS (Zones Urbaines Sensibles) ou des ZDR (Zones de Développement Rural). Pour postuler, les jeunes vont à la mission locale. Et ils disent : "je viens au nom du président de la République". Et ca va marcher."

Combien de candidatures a reçu la préfecture ? "Sur le Rhône, je n'ai pas beaucoup de postes malheureusement. Sur l'année 2012-2013, j'en ai 1750. Et à ce jour, on en a trouvé 500. J'ai fixé comme pari que ca sera bouclé à l'été prochain."

Qui sont ces entreprises ? "Les employeurs sont à 90% des gens qui ne sont pas à but lucratif et qui ne sont pas dans le secteur productif. Ce sont des collectivités, des associations... Par exemple, le comité départemental olympique et sportif m'a indiqué qu'il en prendrait 350 dans les clubs de sport."

Comment font les entreprises du privé pour postuler ? "Elles s'adressent à la direction départementale du travail. Avec ce système, elles gagneront une subvention de 75% du salaire."

Les plus sceptiques pensent que le jeune n'aura pas une vraie place dans l'entreprise : "Ce n’est pas une notion de bouche-trou. Soit la Nation lui tend la main, soit elle ne lui tend pas. Un peu de fraternité dans ce monde de sauvages ! Si vous regardez l'Allemagne ou la Chine, notre pays a de la chance d'avoir des jeunes même s'ils sont au chômage. Il vaut mieux avoir 18% de jeunes qui sortent trop rapidement du système scolaire que pas de jeunes du tout. Donc nous on veut les remettre sur le chemin du travail, de revaloriser le travail. C'est une main tendue aux jeunes, un effort collectif. On a besoin que tout le monde soit au boulot."

Des contrats jeunes, il y en a déjà eu. Les contrats d'utilité collective de Fabius, les emplois jeunes de Jospin, les contrats jeunes de Fillon. Pourquoi ces contrats d'avenir seraient plus efficaces ? "La différence, c'est qu'on ne nous demande pas de faire du chiffre. On nous demande de faire de la qualité. On expérimente une mesure, en profondeur dans la durée. Le contrat de travail est de 3 ans. L'exigence de formation professionnelle est totale. Le nombre de dérogation est égal à 0. On ne prendra pas de bac +5 pour faire plaisir à l'employeur. Le ciblage sur des gamins en difficulté est total. On s'en tiendra à ce qui est difficile."

Le travail de sélection des entreprises est également important : "On leur demande de s'engager à ce que dans trois ans, les entreprises aient construit le poste ou aient remplacé un départ à la retraite. Un GRH accompagne l'embauche de jeunes de ce type. C'est vraiment un pied à l'étrier, c'est pas "je te prends trois ans juste pour t'aider un peu et après tu te casses"."

25 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Noel le 16/11/2012 à 19:17

Monsieur le Préfet
pourriez vous faire dégager les roms qui nous bloquent la circulation au carrefour . merci .

Signaler Répondre

avatar
le gaulois est de retour le 16/11/2012 à 19:16

Une chose importante a savoir. si c est comme les CES (contrat emploi solidarité ) aucune cotisation pour la retraite donc 5 ans qui passent a la trappe.

Signaler Répondre

avatar
Malon le 16/11/2012 à 18:57

Le préfet Carenco, comme tout personnage à forte personnalité est assez clivant !
Les contres lui reprochent son caractère bien trempé, mais en grand commis de l’état il sait faire avancer les dossiers en sachant bousculer les inerties habituelles dans les actions politiques.
Dans le cadre de l’économie demandée dans l’administration il a su prendre de bonnes décisions dans l’intérêt de chacun. Par exemple réorganiser les baux commerciaux dans le privé afin d’optimiser les surfaces appartenant à l’état.
Par contre dans le dossier de l’OL land il se perd dans le miroir des alouettes, c’est un dossier qui aura un effet boomerang dans 2 ou 3 ans, Aulas, Vinci, Colomb, Tète, le Sytral, le département Meunier, retard, surcouts, tout cela sent à l’avance les mises en examen !
Des millions d’euro qui aiguisent les appétits…
Juste à regarder le mélange des genres au club des cents …qui paye le champagne, qui paye les hôtesses ?
Tout est dit !

Signaler Répondre

avatar
Le gône(08/05) le 16/11/2012 à 18:22

"Je viens au nom du Président de la république"....et ça va marcher!Et c'est le préfet de région qui tient ce discours.....Plus démago tu meurs!En voilà un avec ses "emplois kleenex"qui ferait bien de se mettre au travail et d'accélérer les choix d'infrastructure de la région lyonnaise et là il y a du job avec des emplois durables à la clé!

Signaler Répondre

avatar
bocal le 16/11/2012 à 17:39

Carencornichon !

Signaler Répondre

avatar
henri le 16/11/2012 à 16:23

Il est fort ce monsieur Carenco un coup a droite un coup a gauche préfet c est grand cireur de l état

Signaler Répondre

avatar
L'Ours le 16/11/2012 à 16:14

Encore une mesure pour faire parler.
Une mesure qui va tomber aux oubliettes avec les temps

Signaler Répondre

avatar
Don Diego de la Guillotière le 16/11/2012 à 16:14
toctoc a écrit le 16/11/2012 à 11h29

les emplois jeunes de jospin c étaient 5 ans Flamby c est 3ans . Le préfet ferai mieux de s occuper des Roms qui envahissent nos rues

Je trouve qu'avant de critiquer, il faudrait attendre de voir ce que ça va donner... en cette période de crise, toutes les idées pour créer des emplois sont bonnes à prendre!

Signaler Répondre

avatar
Le canard le 16/11/2012 à 16:11

Encore de l'assistanat pour nos jeunes ...
C'est pas les aider que de les prendre par la main ....

Il faut qu'il se bouge un peu tout seul

Signaler Répondre

avatar
Salamèche le 16/11/2012 à 16:07

J'ai 26 ans, pas de boulot, pas de diplôme et pas de possibilité de m'inscrire à ces contrats. Je reviens, je vais me pendre.

Signaler Répondre

avatar
Pierre-Yves le 16/11/2012 à 14:42

Il faudrait déjà que ces jeunes aient envie de travailler. S'ils n'ont pas de formation c'est bien qu'ils ne sont pas très motivés

Signaler Répondre

avatar
Patil le 16/11/2012 à 13:50

Il faut voir aussi à qui profite exactement ces emplois d'avenir! qu'ils ne partent pas toujours aux mêmes....

Signaler Répondre

avatar
Romero le 16/11/2012 à 13:47

Carenco, avec un 1 comme dans Stendhal. On se croirait dans un de ses romans d'ailleurs. Le rouge de LyonMag et le noir de Jazz

Signaler Répondre

avatar
Convaincue le 16/11/2012 à 13:18

Moi je pense que c'est une excellente idée ces contrats d'Avenir. Il faut juste que les jeunes soient motivés. Ils disent que oui. Alors allez y !

Signaler Répondre

avatar
Eugène le 16/11/2012 à 13:17

Est-ce un langage approprié pour un homme d'Etat ? Tu m'étonnes qu'il s'entende bien avec Borloo

Signaler Répondre

avatar
Pas sûr le 16/11/2012 à 12:42

Carenco pas sûr qu'il arrive à faire quelquechose pour notre département!

Signaler Répondre

avatar
le gaulois est de retour le 16/11/2012 à 11:37

Va t il trouvé un emploi a Fabienne Lévy ?

Signaler Répondre

avatar
paul 69 le 16/11/2012 à 11:34
mauvaise pioche a écrit le 16/11/2012 à 11h26

il est encore la Carenco!!!

Bravo a François Hollande c est un mec courageux il va nous sortir du caca ou nous avait mis talonnette 1 ER

Signaler Répondre

avatar
toctoc le 16/11/2012 à 11:29

les emplois jeunes de jospin c étaient 5 ans Flamby c est 3ans . Le préfet ferai mieux de s occuper des Roms qui envahissent nos rues

Signaler Répondre

avatar
mauvaise pioche le 16/11/2012 à 11:26

il est encore la Carenco!!!

Signaler Répondre

avatar
leo le 16/11/2012 à 11:25

c est comme les emplois jeunes de jospin une fois fini dehors monsieur le préfet nous endort

Signaler Répondre

avatar
jm le 16/11/2012 à 09:29

Une mesure de pure démagogie et de propagande ne peut être défendue que par des discours de circonstance. La réalité aura raison des emplois d'avenir (qui ne sont pas des emplois et n'ont aucun avenir - ça pourrait faire rire).

Signaler Répondre

avatar
sophie-lyon le 16/11/2012 à 09:10

Un discours responsable qui me parait aller dans le bon sens; j'espère pour tous ces jeunes que celà va fonctionner
les jeunes sont l'avenir et la force du pays.

Signaler Répondre

avatar
le gaulois est de retour le 16/11/2012 à 08:37

carenco le préfet centriste boorlosien et maintenant socialo ( ll est maintenu en fonction )

Signaler Répondre

avatar
Lionel le 16/11/2012 à 08:36

Cela a la couleur du Régime, cela ressemble au Régime, mais ce n'est pas un socialiste, juste un opportuniste !

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.