A Lyon, le patron de Point S vent debout contre le travail dominical

A Lyon, le patron de Point S vent debout contre le travail dominical
Christophe Rollet - DR

Christophe Rollet préconise un retrait de la loi Mallié de 2009 qui proposait d’élargir les possibilités d’ouverture des magasins le dimanche.

Le patron de Point S, enseigne d’entretien automobile basée à Lyon, indique que "cela coûte et ne rapporte pas assez. Ca induit des charges supplémentaires comme l’electricité, les salaires du personnel et la communication sur cette ouverture. On ne change pas comme ça les rythmes du commerce et des consommateurs".
Avec ses 3200 salariés et ses 430 points de vente, Christophe Rollet en a fait l’expérience. Ses magasins qui avaient tenté d’ouvrir le dimanche ont depuis abandonné l’idée.
Selon lui, le plus pertinent serait que l’Etat incite les magasins à avoir des amplitudes d'ouverture plus importantes un ou plusieurs jours en semaine. "Les gens veulent venir de plus en plus tôt et de plus en plus tard. Ca, cela pourrait créer de l'emploi", d'après le Lyonnais également vice-président de la chambre syndicale des professionnels du pneu.

0 commentaire
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.