LGV Lyon-Turin : Queyranne va porter un appel des parlementaires rhônalpins

Le président de la Région Rhône-Alpes sera reçu à l'Elysée en présence du Président de la République italienne Giorgio Napolitano le 21 novembre.
A cette occasion, Jean-Jack Queyranne défendra le projet de ligne ferroviaire entre Lyon et Turin. Il portera un appel signé ce mercredi au Sénat par 25 élus de la Région, dont les maires de Grenoble, Chambéry, Saint-Étienne et Lyon (Michel Destot, Bernadette Laclais, Maurice Vincent et Gérard Collomb) ainsi que plusieurs autres députés et sénateurs locaux. Dans cet appel, Les parlementaires signataires demandent aux chefs d'Etats français et italien des avancées concrètes à l'occasion du Sommet bilatéral de Lyon en décembre qui réunira Mario Monti et François Hollande, afin d'engager définitivement le chantier de réalisation de la Transalpine Lyon-Turin, et ce dès 2013. Ce projet se heurte toujours à de nombreuses oppositions, notamment des riverains du tracé des deux côtés des Alpes, et la Cour des Comptes a récemment un avis peu favorable à cette percée, estimant qu'elle était très coûteuse et rappelant que la rénovation des lignes déjà existantes ne devait pas être définitivement écartée.

2 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Commode le clément le 23/11/2012 à 11:18

Arrangement entre amis, supprimez ce projet et point à la ligne !!! Moultes études démontrent déjà la non rentabilité.

Signaler Répondre

avatar
libertad le 21/11/2012 à 04:44

NON NON NON NON NON NON AU LYON-TURIN
UN GOUFFRE PHARAONIQUE QUI VA NOUS RUINER ET TOUT CA POUR FAIRE PLAISIR A COLLOMB ..QUEYRANNE ...RFF (pour camoufler leurs dettes abyssales?) ET LES PATRONS DU BTP( qui ont comme par hazard des frères commissaires enquêteurs et comme par hazard aussi ont acheté des terrains pour receuillir les terres....comme par hazard ils doivent aussi "aider" un peu les politiques régionaux, non ?)

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.