Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Un sous-traitant de Renault basé à Villeurbanne inquiet pour son avenir

Il s'agit d'ACI qui fabrique des châssis, 290 salariés y travaillent. Les syndicats font part de leur inquiétude. En effet, Renault a ouvert un cycle de négociations au niveau national avec les syndicats. Objectif : rendre ses usines en France plus compétitives. Un accord datant de 2011 permet plus de mobilité des salariés qui peuvent être amenés à travailler sur d'autres sites du constructeur. Une prochaine réunion est prévu le 29 novembre au siège de Renault.


Commentaires 0

Pas de commentaire pour le moment.

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.