L'OL et Bastos s'adjugent le derby des Lumières (0-1) - VIDEO

L'OL et Bastos s'adjugent le derby des Lumières (0-1) - VIDEO
Michel Bastos, annoncé sur le départ cet hiver, a fait taire le Chaudron - DR

Dimanche soir, les joueurs lyonnais ont perpétué la longue tradition de victoires à Geoffroy-Guichard.

Saint-Etienne était pourtant remontée à bloc : le derby est leur match le plus attendu de l'année et l'occasion de gâcher la fin de la Fête des Lumières était trop belle. Cependant, le match a mis énormément de temps à s'activer. Rémi Garde avait pourtant aligné une équipe offensive mais la rapide blessure de Grenier l'oblige à revoir ses plans. Conséquence : la mi-temps arrive et l'OL s'est créé une seule vraie occasion. A la 33e minute, Anthony Réveillère se présente seul face à Ruffier mais manque le cadre.
De retour des vestiaires, l'Olympique Lyonnais domine son adversaire. Mais soudain, à la 56e minute, les supporters rhodaniens retiennent leur souffle. Mouhamadou Dabo se fait tacler par Gradel, perd son sang-froid et assène un coup de tête au Stéphanois. L'arbitre n'hésite pas et sort le carton rouge pour le latéral gauche lyonnais.

La leçon de coaching de Garde, la patate de Bastos

A 10 contre 11, Rémi Garde va revoir sa copie. Et le jeune entraîneur va tenter un pari risqué : faire rentrer un joueur offensif, quitte à perdre le point du match nul. Michel Bastos rentre donc sur la pelouse de Geoffroy-Guichard en lieu et place d'un Gourcuff sans saveur. Et le coaching va se révéler payant puisque quatre minutes plus tard, le Brésilien fusille Saint-Etienne sur un coup-franc surpuissant (65e). Pour le coup, le portier stéphanois Stéphane Ruffier place mal son mur et se troue totalement. Celui qui prétend à une place en équipe de France est même tout près de concéder un nouveau but à la 78e sur une frappe de Fofana. L'ASSE perd les pédales, en témoigne l'entrée en jeu ridicule d'Alonso. En seulement quelques minutes, l'Argentin touche un seul ballon et récolte deux cartons jaunes synonymes d'expulsion. Revenus à égalité numérique sur le terrain, les deux équipes allaient vivre un temps additionnel palpitant avant de voir l'OL réduire le Chaudron au silence. Définitivement.

Ce 105e derby permet à Lyon de conforter son avance en tête de la Ligue 1, profitant notamment de la défaite de Marseille plus tôt dans la soirée.
Il ne reste désormais que trois matchs à disputer avant d'être potentiellement sacré champion d'automne. Le prochain, c'est déjà mercredi contre Nancy. Nul doute que les Lyonnais auront déjà la tête à dimanche prochain pour le choc face à Paris.

10 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
SuppOL le 11/12/2012 à 18:18

Même pas une petite visite d'un stéphanois ?
Ils boudent, ils font la tête ?
Emmenez-moi à...

Signaler Répondre

avatar
Jamèvu le 11/12/2012 à 11:24

Un printemps qui dure depuis 1994 !!!

Signaler Répondre

avatar
ETTASOEUR le 11/12/2012 à 10:43
OLand a écrit le 11/12/2012 à 09h02

Où sont nos amis stéphanois qui promettaient, cette fois c'était sûr, la raclée à l'OL ?

mon cher HOLLAND, l'hirondelle ne fait pas le printemps ....

ne te réjouis pas trop trop trop trop vite

Signaler Répondre

avatar
OLand le 11/12/2012 à 09:02

Où sont nos amis stéphanois qui promettaient, cette fois c'était sûr, la raclée à l'OL ?

Signaler Répondre

avatar
Tchavi le 10/12/2012 à 18:19

Clair que lorsque l'on relit les com' des supporters Stéphanois d'il y a quelques jours, l'optimisme régnait !!

Pas vu les verts sur le terrain !!

Nos amis Ligériens en sont quitte pour repartir une nouvelle fois, une main devant, un main derrière, en rêvant de Ferrari....

Signaler Répondre

avatar
Cls le 10/12/2012 à 13:46

Parce que tu crois qu'il y a que le foot ou on peut voir ce genre de propos ?
Regarde nos politiques, regarde les grands (et petits) patrons.
Regarde les autres sports.

Alors avant de venir dénigrer le foot précisément, sors de chez toi et tire les mêmes conclusions pour d'autres domaine, et tu verras que le foot n'est que le reflet de la société dans laquelle on vie (en France et partout en europe)

Signaler Répondre

avatar
Indigné le 10/12/2012 à 13:28

La teneur de tels propos,ne donne pas envie d'être supporter de foot. Comment en est-on arriver là. L'école de la République a du faillir quelque part, où sont nos valeurs de respect de l'adversaire comme tant vantés par les soi-disant sportifs

Signaler Répondre

avatar
OL4ever le 10/12/2012 à 12:58

C'est toujours pareil.
Après chaque derby, il y beaucoup moins de verts pour venir écrire sur les forums qu'ils vont écraser les lyonnais.

Signaler Répondre

avatar
Lyonitude le 10/12/2012 à 08:34

Les verts ont une Ferrari, dixit leur Président, mais ils ne savant pas la faire démarrer.
Enfin bref des stéphanois...

Signaler Répondre

avatar
SuppOL le 09/12/2012 à 23:17

Ils ont pris leur branlée annuelle à Geoffroy Guichard.
Chaque fois qu'ils affrontent LYON, ils sont verts de peur.
Ils vont venir nous expliquer que dans la corne de brume et la perruque, ils ont été les plus forts dans les tribunes.
Laissons leur ça.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.