Homophobie : Twitter dans le collimateur d'une association lyonnaise

Homophobie : Twitter dans le collimateur d'une association lyonnaise

Il y a trop de propos homophobes sur Twitter : c'est l'avis de la Lesbian and Gay Pride de Lyon. L'association se dit "choquée par le déferlement de haine de ces derniers jours", autour de ce sujet : #SiMonFilsEstGay. Elle rappelle ce que prévoit la loi pour les auteurs de propos homophobes : 1 an de prison et 45 000 euros d'amende.

0 commentaire
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.