Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Photo d'illustration - DR Foot01

L’OL aura tout tenté face à Evian (0-0)

Photo d'illustration - DR Foot01

C'est une cruelle soirée pour les attaquants lyonnais.

Vendredi soir, en ouverture de la 21e journée de Ligue 1, l'Olympique Lyonnais avait l'occasion de prendre cinq points d'avance sur le PSG face à une équipe très mal classée.
L'autre derby rhônalpin allait tenir presque toutes ses promesses, Lyon se procurant de très nombreuses occasions et mettant le pied sur le ballon. Par moment, l'équipe de Rémi Garde avait plus de 65% de possession de balle.

En première mi-temps, l'OL, sans Lisandro laissé sur le banc mais avec Gourcuff, se montre dangereux grâce à ses défenseurs. Samuel Umtiti et Milan Bisevac trouvent sur leur chemin un Andersen des grands soirs. Grâce à son portier, Evian passe 45 minutes sans prendre de but. Important constat à la mi-temps, Bafé Gomis n'a pas tiré une seule fois.
Et alors que les flocons s'invitent sur Gerland pour le retour des joueurs, le rythme reprend sur des bases différentes. L'ETG attaque et manque de surprendre la défense rhodanienne jusque là tranquille. Voyant que son équipe piétine, Rémi Garde décide de faire rentrer du sang neuf. Lisandro remplace finalement un Bafé Gomis inexistant et Clément Grenier supplante un Yoann Gourcuff intéressant.
Le chronomètre va continuer de défiler sans que le public lyonnais n'ait l'occasion de s'extasier. Seule l'entrée de Sydney Govou va réchauffer Gerland, heureux de retrouver l'ancien numéro 14 de l'OL, désormais vieux briscard d'Evian. Les dernières offensives de Licha n'y changeront rien malgré quatre minutes de temps additionnel, la défense haute-savoyarde a été très efficace.

Si le match nul peut sembler être une mauvaise affaire pour Lyon, le point récolté vendredi permet de mettre le PSG à trois longueurs, soit une victoire que Paris tentera de décrocher dimanche à Bordeaux. Prochain match pour l'OL, ce sera vendredi prochain à Valenciennes, un adversaire qui reste sur un effroyable revers 5-0 à Nice. Lyon a grillé un petit joker vendredi ; dans sa quête de l'Hexagoal, les faux-pas sont proscrits.



Tags : ol | olympique lyonnais |

Commentaires 2

Déposé le 19/01/2013 à 07h59  
Par dwade Citer

nul en football on respecte l adversaire certaines pseudo sarlettes locals devraient l apprendre aulas fait le menage des parasites sont toujours la

Déposé le 18/01/2013 à 22h38  
Par un ver de terre Citer

BRAVO LES VERTS !

plus que jamais

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.