Explosion du phénomène Spotted à Lyon : le nouveau mode de rencontre des jeunes

Explosion du phénomène Spotted à Lyon : le nouveau mode de rencontre des jeunes
Capture d'écran - Facebook

Exit les sites de rencontres, speed-dating et autres Tournez Manège.
Aujourd’hui les rencontres se font via les réseaux sociaux.

Ce phénomène appelé Spotted, "repéré" en anglais, permet aux plus timides de se faire connaître auprès de la personne désirée. Une mode venue tout droit des universités américaines. Depuis des pages Spotted ont été créées pour de nombreuses universités en France et notamment à Lyon.

Sébastien et Clovis sont étudiants en deuxième année de droit et sciences politiques à l’université Lyon 3. Ils ont créé le 20 janvier dernier, sur Facebook, la page Spotted : Université Lyon 3. Près de 7500 personnes s’y sont déjà abonnées. Ce qui en fait la page Spotted la plus suivie de Lyon. Le principe ? "C’est tout simple, explique Sébastien, 19 ans. Ce sont des étudiants, des personnes de l’université qui ont croisé quelqu’un, mais qui n’ont pas osé lui parler. S’ils souhaitent lui faire passer un message, ils nous l’envoient et nous on se charge de le publier de façon anonyme".
Lorsque la personne se reconnaît et si elle souhaite se manifester, il lui suffit d’envoyer un mail aux gérants de la page. "Ensuite on transmet au spotter (la personne qui déclare sa flamme) l’identité de la personne qui s’est manifestée. Après c’est à lui de faire les démarches pour la contacter".

Très vite la sauce prend. En deux semaines, plus de 300 messages ont déjà été publiés. "Entre cinq et six personnes se reconnaissent chaque jour, parfois plus", précise Sébastien. Toutefois les créateurs se défendent d’avoir créé une agence matrimoniale d’un nouveau genre. "Ce n’est pas que ça, il y a ce côté anonyme où en un instant il faut retenir l’attention de la personne que l’on aimerait revoir, pour lui donner envie de nous recontacter". Et ça fonctionne. "Nous ne sommes pas demandeurs de savoir ce qu’il se passe ensuite, mais deux couples nous ont envoyé un message pour nous dire qu’ils s’étaient rencontrés".

Pour faire passer leur message, certains y mettent les formes :

"Un regard a suffi
Pour éveiller mes jours
Pour éclairer ma nuit
Merveille de l'amour
Un sourire m'a séduit
Ton humour de basse-cour
A fait de moi un amoureux conquis
[…]
D'un sourire, d'un regard,
Je t'écris ce poème
Qu'avec mille et un égards,
Je signe d'un je t'aime".


D’autres sont plus directs :

"Je ne suis pas là pour faire un poème, juste pour enfin connaitre ton prénom!
- Tu es grand (je dirais environ 1m90).
- Tu t'habilles normal,
- Niveau visage tu as les cheveux plutôt courts, les yeux marrons (peut être un peu verts)
[...] "

A l’inverse de certaines pages Spotted, où des messages plus ou moins tendancieux sont publiés, Sébastien et Clovis sont très vigilants aux propos tenus sur leur page. "On évite de mettre des messages trop vulgaires ou trop sexuellement explicites. On demande alors aux personnes de reformuler, mais c’est assez rare. Idem lorsque le message n’est pas assez précis dans la description physique pour permettre à l’autre de se reconnaître".
Totalement indépendante de l’administration de l’université, l’équipe de Spotted Lyon 3 est déjà passée de deux à sept personnes, avec l’arrivée de cinq modérateurs. Une soirée Spotted est même organisée jeudi soir au Loft. "C’est une soirée étudiante mais on y ajoute la touche Spotted, donc pendant la soirée les gens pourront nous faire passer des messages que l’on diffusera sur des écrans".

Forts de ce succès, Sébastien et Clovis ont des idées plein la tête. "On est en train de lancer un projet, un site tourné vers les universités, vers les étudiants, mais toujours avec le côté Spotted", explique Sébastien sans plus de précision.
Le phénomène Spotted ne fait que commencer. Après les universités comme Lyon 1 ou Lyon 2, mais aussi les écoles comme l’INSA, les TCL s’y mettent aussi. Pour retrouver, qui sait, le bel inconnu du métro B ?

Tags :

spotted

4 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
One Love le 13/02/2013 à 14:22

smile Guillaume et la gueule des gens refflèterons la tienne Man ! trouve toi un programme genre le petit bulletin parce que s'il n'y a rien à faire à lyon... on est pas tous des automates man ! T'es pas à Panam ! One love !

Signaler Répondre

avatar
amandine le 12/02/2013 à 10:42

avatar
François le 07/02/2013 à 15:45

Donc celle qui croise ... Yoann Gourcuff lors d'un déj chez Abel ce midi... pourtant avec sa compagne :) elle balance quoi comme message :)

Idem en retour pour sa miss !

Signaler Répondre

avatar
GuillaumeMilo le 07/02/2013 à 15:32

En même temps il y'a absolument rien à faire à lyon, et quand je vois la gueule des gens, je préfère rester chez moi X)
Du coup pas très utile tout ça

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.