Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Coup d'envoi du match à 14h - LyonMag.com

L’OL doit briser la spirale négative

Coup d'envoi du match à 14h - LyonMag.com

Après trois défaites consécutives dont deux en championnat, une première cette saison, l’OL cherchera à briser une spirale négative, cet après-midi à Bordeaux (14heures), et repousser les candidats à la 2e place comme Marseille et Nice, qui ont gagné samedi, voire Saint-Etienne, qui jouera à 17 heures à Reims.

Certes, le contenu du match à Tottenham a redonné des couleurs à l’Olympique Lyonnais mais le résultat n’a pas été conforme aux espérance bien qu’il maintienne les chances de qualification pour le tour suivant d’Europa league.
Le revers de Londres peut effectivement être fondateur et provoquer un rebond. "Il faut s’appuyer sur ce que l’on a fait de bien", souligne Rémi Garde.
Dans ce contexte, un résultat nul à l’extérieur serait sans doute vécu comme un bienfait.
Garde devra sans doute se passer de Steed Malbranque, malade et qui ne s’est pas entraîné samedi.
Avec la perspective du match retour contre Tottenham, jeudi, il semble probable qu’il va déclarer forfait et que Gonalons sera associé à Fofana dans l’entrejeu. Le tout sera de savoir si ce sera avec Grenier ou bien Mvuemba, lequel ne peut jouer en coupe d’Europe pour avoir été oublié par le staff du club au moment de l’inscrire après le 1er janvier comme il était prévu de le faire.
Par ailleurs, jouer sans meneur n’est pas une obligation de réussite. L’Olympique Lyonnais l’a déjà prouvé et à Valenciennes et plus récemment encore, à White Hart Lane.
En attaque, le choix pourrait se porter entre le jeune Ghezzal et Lisandro pour tenir le couloir gauche en sachant que Gomis ne peut jouer que dans l’axe.
Pour ce qui est des forces en présence, Bordeaux est aussi candidat à l’Europe par le championnat mais également à la qualification pour les 8èmes de finale de l’Europa league après son nul obtenu sur le terrain du Dynamo Kiev (1-1), jeudi.
Les Girondins sont rentrés quasiment en même temps que l’OL est arrivé à Mérignac, venu de Londres directement après son match.
Quant à l’horaire du coup d’envoi, c’est surtout les conditions de jeu qu’il impose qui préoccupent Garde. "Le soir avec la fraîcheur, le ballon glisse et le jeu va vite. A 14 heures, le terrain est plus sec et le ballon rebondit (plus haut). Tout le monde en pâtit et c'est plus difficile à maîtriser. Maintenant, c'est comme ça. En Angleterre, certains matches débutent à 11 heures", dit-il appelant "à s’adapter".



Tags : ol | olympique lyonnais | dossier ol | Ligue 1 | Bordeaux |

Commentaires 0

Pas de commentaire pour le moment.

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.