Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Jean-Michel Aulas - Photo LyonMag.com

OL : les comptes toujours à la baisse

Jean-Michel Aulas - Photo LyonMag.com

Les comptes d’OL Groupe tirent toujours à la baisse.

C’est le constat après la publication des résultats semestriels de l’entreprise publiés mardi soir.
Bien sûr, l'Excédent brut d'exploitation (EBE, ressource d'exploitation après paiement des charges de personnel mais avant amortissement ou marge opérationnelle) reste de 6,1 millions d'euros mais elle était de 13,6 millions en février 2012 soit un recul de 55,1%.

Le produit d’activité (chiffre d’affaires) est encore en baisse de 10,7 % soit moins 9,2 millions d’euros par rapport à l’an dernier à la même époque soit un total de 76,5 millions d’euros contre 85,7 millions il y a un an.

Hormis les cessions de joueurs qui ont rapporté deux fois plus que lors du premier semestre de l’exercice précédent avec 22,1 millions d’euros contre 10,7 en 2012 (11,4 millions, soit + 106,5%) après les départs d'Aly Cissokho à Valence, Kim Källström au Spartak, Hugo Lloris à Tottenham, Jérémy Pied à Nice et Enzo Reale à Lorient, les autres indicateurs majeurs sont en recul.

La billetterie notamment, dont les chiffres sont en baisse de moitié (-50%, 5 millions de recettes contre 10 millions en 2012), prend de plein fouet la non participation de l’OL en Champion’s league.

La programmation des meilleures affiches sur la seconde partie du championnat peut avoir eu une incidence notamment sur les abonnements qui ont subi une forte baisse cet été. Les horaires ne sont pas non plus toujours très adéquats pour les spectateurs et ne facilitent pas la fidélisation du public.

Avec les venues de Marseille, St Etienne, PSG, Tottenham et la perspective de lutter pour le titre ou le podium, l’Olympique Lyonnais espère redresser ces chiffres décevants.

Les droits marketing et TV sont également en baisse. Là aussi, le club subit la conséquence de son absence en Ligue des Champions (-27,9%). Les partenariats (-18%) subissent aussi une érosion malgré l’arrivée de nouveaux sponsors comme Hyundai.



Tags : ol groupe |

Commentaires 6

Déposé le 20/02/2013 à 15h19  
Par un citoyen en déplacement Citer

Nos amis de Déplacements Citoyens s'interrogent à ce propos:

L’OL en déficit pour la 4ème année consécutive.
Les ventes de joueurs ne lui ont pas permis d'équilibrer ses résultats du 2ème semestre 2012, ni sa trésorerie.
Les élus qui soutiennent son projet décinois depuis 5 ans vont-ils enfin ouvrir les yeux sur le caractère nocif, chimérique et inutile d'un deuxième grand stade dans notre agglomération ?

Après les 91 millions de pertes enregistrées au cours des 3 dernières saisons, le groupe OL vient d’officialiser ce jour une perte de 8,8 millions pour le 2ème semestre 2012.

Cette perte est d'un niveau comparable à celles des 2èmes semestres des années précédentes, rappelées ci-après, en général nettement moins lourdes que celles de la saison complète :

2ème semestre 2009

- 8,7 millions (6 mois)

- 35 millions (12 mois 2009/2010)

2ème semestre 2010

- 6,7 millions (6 mois)

- 28 millions (12 mois 2010/2011)

2ème semestre 2011

- 4,6 millions (6 mois)

- 28 millions (12 mois 2011/2012)

2ème semestre 2012

- 8,8 millions (6 mois)

- ? millions (12 mois 2012/2013)


Contrairement à ce que l'OL avait annoncé, les ventes importantes de joueurs réalisées au mercato de l'été 2012 (plus de 20 millions d'euros, dont Lloris et Cissokho) ne lui ont pas permis d'équilibrer les résultats du 2ème semestre.

Dans cette situation, le Groupe doit recourir aux banques de façon accrue pour financer sa gestion de tous les jours, et n'a toujours pas présenté pour son projet OL Land à Décines, de plan de financement crédible aux collectivités publiques l’ayant jusqu’à ce jour imprudemment soutenu. De semestre en semestre, le plan est reporté, depuis maintenant plusieurs années.

Avec de nombreuses autres associations, Déplacements Citoyens dénonce depuis bientôt 5 ans l’aberration d’un deuxième grand stade dans notre agglomération, dans un lieu très excentré dépourvu de métro, et sur la base d'un modèle économique inadapté à notre époque.

Dans la situation économique et sociale actuelle et l'état d'endettement des finances de notre pays, elle dénonce aussi le gaspillage insensé d’argent public qui lui serait associé. Contrairement à la communication officielle, les engagements pris en 2008 par les partenaires publics du projet OL Land représentent en effet plus de 500 millions, dont 400 millions sont à imputer au projet

Elle rappelle que le stade de Gerland, propriété de la Ville de Lyon, est incomparablement mieux placé dans notre ville, qu’il peut être rénové, et, si cela s’avérait utile, porté de 42 000 places à plus de 50 000 places.

Les décideurs publics, le Maire de Lyon en premier lieu, vont-ils enfin écouter les mises en garde qui leur sont prodiguées depuis plusieurs années ? et renoncer sans tarder à un projet inutile, chimérique et nocif pour notre agglomération ? au lieu de se discréditer et de discréditer l'action publique ?

http://deplacementscitoyens.free.fr/

Déposé le 20/02/2013 à 13h52  
Par Antiol Citer

Collomb saura faire en sorte que l'argent public serve à financer l'OL. Sa "chambre introuvable" votera tout sans réfléchir, elle ne sait pas ce qu'elle vote, il faut que ce soit les citoyens qui lui rappellent devant les tribunaux, elle est aux ordres du baron, c'est l'irresponsabilité totale, surtout pour le foot. A quand la séparation du foot et de l'Etat

Déposé le 20/02/2013 à 13h26  
Par cat Citer

OL, les comptes en baisse !


Etonnant malgré toutes les subventions déguisées offertes, généreusement, par la région, le département, la ville de Lyon, le Grand Lyon, non ?

Dernière en date, le 19/02/13 : ‘’la communauté urbaine a voté une subvention de 310 000 euros à l'Olympique lyonnais au titre de son cente de formation. Au cours de la saison 2011-2012, 78 jeunes y étaient inscrits…..’’ (lire : http://www.lyoncapitale.fr/Journal/Autre-contenu/Breves/Centre-de-formation-le-Grand-Lyon-donne-310.000-euros-a-l-OL/(language)/fre-FR).



Les comptes étant en baisse depuis des années ; qui va alors aider à payer le fonctionnement du grand stade, s’il est construit ?

Déposé le 20/02/2013 à 08h38  
Par franjo Citer

pas encore de commentaires ??? Normal en même temps ... no comment ...

ah ! si : vous avez dit "grand stade" ???

Déposé le 20/02/2013 à 08h35  
Par josette Citer

La vente des joueurs ne peut pas se reproduire plusieurs fois, quand y en aura plus, y en aura plus à vendre ...

et cette recette exceptionnelle masquent la réelle descente aux enfers

on va bien rire en fin d'exercice

et pourtant ... le pote COLLOMB continue contre vents et marées à soutenir la mégalomanie sur le dos des contribuables payeurs qui n'ont pas été consultés sur ces choix personnels

pour mémoire : le grand lyon donne 310.000 euros à l'OL - c'était dans les colonnes d'hier

Déposé le 19/02/2013 à 23h37  
Par Une lyonnaise Citer

Et avec tout ça, la ville de lyon veut toujours lui prêter de l'argent pour le Grand Stade.
Monsieur AULAS ne peut pas construire son stade "privé" il sera obligé de passer avec une partie en "fonds publics" et ce sera nos impôts locaux et autres impôts qui vont augmenter.
Il faut que les lyonnais se rebiffent.

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.