Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Gueida Fofana à la lutte avec Emmanuel Adebayor - DR

Europa League : l’OL a une chance sur deux de passer

Gueida Fofana à la lutte avec Emmanuel Adebayor - DR

Avant d’affronter Tottenham ce jeudi soir (19 heures) en match retour des 16èmes de finale de l’Europa league, l’OL évalue ses chances de qualification.

51% des équipes battues 2-1 à l’extérieur à l’issue de la première manche vont au tour suivant. Ce sont les statistiques de l’UEFA depuis 1970-1971.
Mais les chiffres existent aussi différemment au sein de l’Olympique Lyonnais qui n’est pas coutumier des renversements de situations dans son histoire européenne.
L’OL ne s’est qualifié que deux fois après avoir perdu le premier match, en coupe Intertoto contre Istanbulspor en 1997 (1-2, 2-0) et face au FC Bruges en 2002 en coupe de l'UEFA, ancêtre de cette Europa league (1-4, 3-0, triplé d’Anderson). A l’inverse, il a été éliminé à treize reprises...
Bien sûr, une victoire 1-0 permettra aux Lyonnais d’aller en 8èmes de finale défier très probablement l’Inter de Milan.
Mais un score de 2-1 donnera la prolongation sinon il faudra gagner par deux buts d’écart pour ne pas être éliminé sur le nombre de buts inscrits à l’extérieur. C’est ce qui avait permis à l’OL de se qualifier en décembre 1967 face à Tottenham (1-0 à domicile, défaite 4-3 à Londres).

Rémi Garde a bien conscience du challenge. Il appelle donc "à la patience" mais aussi à se montrer "opportuniste et réaliste" et veut croire que son équipe franchira l’obstacle avec le soutien de tout un stade de Gerland qui affichera complet ou quasi complet pour la première fois de la saison.
Il est vrai aussi qu’il n’y a encore eu aucune grosse affiche depuis cet été.
L’Olympique Lyonnais affrontera un adversaire qui n’a pas joué depuis l’aller. Est-ce un avantage ou un handicap ?
Pour Garde, il est difficile de le déterminer mais le fait d’avoir gagner à Bordeaux (4-0), dimanche, est peut être une bonne chose au niveau psychologique ou au plan de la confiance d’autant qu’avant cette victoire, sa formation restait sur trois défaites de rang.
L’entraîneur de l’OL s’attend à une équipe de Tottenham, habile en contre attaque, jouer de l’avant face à laquelle il sera difficile d’être attentiste comme à l’aller.
"Le match sera plus ouvert qu’à Londres mais on peut fermer le jeu sur certaines zones du terrain", prévient Rémi Garde qui ne prévoit pas de plan particulier pour éviter les coups francs à l’approche de la surface sur lesquels le Gallois Gareth Bale, auteur des six derniers buts de Tottenham, s’est avéré très efficace à l’aller en trompant deux fois Rémy Vercoutre.
"Mais il faudra quand même mettre un certain engagement pour défendre", note le portier, sous peine d’avoir d’autres désillusions.
Pour relever ce challenge, l’OL dispose de l’ensemble de son groupe avec le retour notamment de Jimmy Briand.
Seul, comme souvent, Yoann Gourcuff est absent, en soins pour une blessure aux adducteurs.



Tags : ol | olympique lyonnais |

Commentaires 2

Déposé le 21/02/2013 à 21h14  
Par Edouard Citer

Oh ....la la !! Où est le Pele !!!

Déposé le 21/02/2013 à 21h01  
Par coucou Citer

la grôsse cata

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.