Des pompiers du Rhône risquent de la prison ferme

Le tribunal correctionnel de Villefranche-sur-Saône rendra son jugement ce mardi.
Des peines d'un mois de prison avec sursis à quatre mois ferme ont été requises à l'encontre de huit soldats du feu. Les faits remontent au mois de décembre lors de la soirée de la Sainte Barbe, sainte patronne des pompiers. 14 pompiers de la caserne de Belleville avaient été refusés d'une boite de nuit de Quincié-en-Beaujolais. Le ton était rapidement monté avec les videurs. Une violente altercation s'en était suivie et plusieurs personnes avaient été blessées. Les huit pompiers impliqués avaient été suspendus par leur hiérarchie.

1 commentaire
Laisser un commentaire
avatar
Daubira le 05/03/2013 à 11:45

Que ces vaillants pompiers apprennent de leurs erreurs.
Dans la justice socialiste, vaut mieux jeter des cailloux sur les pompiers plutôt que de s'engager, les peines sont moins lourdes.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.