Lyon : de la prison ferme pour avoir agressé une automobiliste immatriculée 42

Lyon : de la prison ferme pour avoir agressé une automobiliste immatriculée 42
Photo LyonMag.com

Jusqu’où la haine des Stéphanois peut-elle mener ?

Le tribunal de grande instance de Lyon a condamné jeudi un homme de 23 ans à trois ans de prison, dont un avec sursis. Le 7 décembre dernier à Lyon, à la veille du derby ASSE-OL, il avait poursuivi une voiture immatriculée 42. Selon le Progrès, ce jeune supporter de l’OL l’a tamponnée par l’arrière, forçant la conductrice de 21 ans à s’arrêter. L’homme, qui sortait d’une soirée très alcoolisée, a ensuite fracassé une vitre et mis un couteau sous la gorge de la jeune femme. Puis il a pris la fuite après avoir lancé : "Ne revenez plus ici ! Ici c’est le 6-9".
Les policiers ont réussi à retrouver l’agresseur grâce sa plaque d’immatriculation, relevée par la victime. Il s’agit d’un habitant de Beynost dans l’Ain qui avait déjà été condamné pour des faits de violence. Il écope aussi d’une obligation de soins.

6 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Sam le 09/03/2013 à 06:41

Le foot c'est comme la voiture car rend vraiment c... Il y en a qui le sont naturellement visiblement.

Signaler Répondre

avatar
Bo972 le 08/03/2013 à 20:42

Stupidité des lyonnaises ! On s'enfiche de l'immatriculation ! Un humain reste un humain qui soit du 69 ou ailleurs

Signaler Répondre

avatar
concon le 08/03/2013 à 19:17

le comble pour un gars qui habite le 01...

Signaler Répondre

avatar
joyeuse42 le 08/03/2013 à 17:02

pauvre France une Stéphanoise agréssée par un con un alcoolo minable

Signaler Répondre

avatar
Hooligones le 08/03/2013 à 12:48

"Ici c'est le 6-9" rien qu'à cette phrase on voit immédiatement que cet énergumène n'est pas un habitué des gradins lyonnais.

Signaler Répondre

avatar
Capoeira le 08/03/2013 à 12:08

Un juste rendu pour un comportement inacceptable : les verts sont nos rivaux sur le gazon et que sur le gazon !

Allez l'OL !

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.