Jérôme Cahuzac avoue : la revanche de Nathalie Perrin-Gilbert

La maire socialiste du premier arrondissement de Lyon s'amuse rétroactivement des réactions de certains élus socialistes.
Elle faisait partie de ceux au PS qui n'hésitaient pas à relayer ce que disait au sujet de cette affaire le journaliste lyonnais Fabrice Arfi, actuellement en poste à Mediapart et partie prenante dans la révélation des faits reconnus ce mardi par l'ancien ministre du Budget (il a eu pendant une vingtaine d'années un compte bancaire à l'étranger sur lequel il disposait de 600 000 euros). Et sur Twitter, l'élue socialiste jubile : "J'aurais du garder les tweets de copains du ps m'ordonnant des excuses publiques parce que j'avais osé RT des tweets de @fabricearfi !"
De son côté, le journaliste lyonnais Bernard Pivot, toujours sur Twitter, prend ces révélations avec humour : "Cahuzac s'est trompé de jour. C'était hier, 1 avril, qu'il voulait annoncer qu'il détenait un compte à l'étranger."

11 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
ARTHUR le 03/04/2013 à 11:40

avatar
neon le 03/04/2013 à 11:39

Le pire c'est que ce type était chargé de lutter contre l'évasion fiscale.
Autant donner les clés d'une banque et le code du coffre à un voleur.

Signaler Répondre

avatar
ARTHUR le 03/04/2013 à 11:28

cahuzac est strausskanien
j'en connais un autre, frère franc-maçon évidement, qui a les mêmes manies de manipulations et de mensonges, les yeux dans les yeux

et qui emmène les lyonnais dans le mur ! avec le sourire
n'est ce pas pour cela qu'il s'accroche bec et ongles au cumul des mandats ????

Signaler Répondre

avatar
Souvenir le 03/04/2013 à 09:20

Souvenons-nous :
http://video.liberation.fr/video/508038adfaes.html

Un beau résumé de la Ve République, mensonges et corruption !

Signaler Répondre

avatar
révoltez-vous le 03/04/2013 à 09:11
énorme a écrit le 02/04/2013 à 20h40

tous les partis politiques ont eu et auront des casseroles avec leurs élus mais avec le ps on atteint le nirvana avec quelqu'un chargé de la fraude fiscale et qui jugerait la main sur le cœur n'avoir rien à se reprocher:comment peut on avoir confiance à la politique et tous ces malhonnêtes

Ils sont tous pourris jusqu'à la moêle, la seule différence entre la gauche et la droite, c'est qu'à gauche, ça fini par sortir parce que c'est des cas persos, des enrichissements perso et ils se trahissent entre eux, à droite ça sort beaucoup moins parce que c'est tout un système organisé (chirac, tibéri, sarko, woerth, etc). Dans tous les cas, j'ai arrêté de voter et j'en suis bien content, le mécontentement se passera dans la rue désormais. Mais y'a toujours des crétins qui voteront en pensant que ça changera, et je mets ma main à couper que cahuzac se représentera dans sa commune et sera réélu un jour !

Signaler Répondre

avatar
voireuil le 03/04/2013 à 08:08

Ce qui me choque dans cet article, c'est qu'une élue de la République - qui s'est empressé de retirer le portrait du Président de la République de sa mairie, vienne donner leçon.
Cahuzac n'est pas le premier... en version blanchi, nous avons Laurent FABIUS.
et FABIUS, ce n'est pas une histoire d'argent... c'est une histoire de morts!

Mais les socialistes et les gauchistes ont un QI d'huitre vu qu'ils réélisent leurs champions sans trop se soucier de leur probité.

Peuvent-ils faire encore de la politique?
Perso, je crois que beaucoup devraient envisager de prendre leur grassouillette retraite.

Signaler Répondre

avatar
Enkolaire le 03/04/2013 à 08:03

Le plus édifiant, c'est de se replonger quelques semaines en arrière avant quand Mediapart révélait l'affaire.
Les solidarités politiques de tous bords accusaient Mediapart de tous les maux.
Aujourd'hui, ils viennent tous nous dégueuler leur indignation comme s'ils découvraient.
Le budget de la France serait équilibré si les politiques avaient réellement la volonté de mettre fin aux fraudes.
Seulement, voilà on découvrirait que la majorité des "élus professionnels" devraient rendre des compte à la justice française.
La fraude organisée et protégée des "élus professionnels" représente au bas mot plus de 300 milliards d'euros.
Pour que cesse la mafia des "élus professionnels" il faut cesser de légitimer ce système en arrêtant de voter.
Car chaque vote légitime "l'élu professionnel" donc la mafia.
Voter c'est donner à la mafia.

Signaler Répondre

avatar
florina le 02/04/2013 à 23:44

quand je pense qu'il était mortifié à l'ASSEMBLÉE nATIONALE et qu'il disait haut et fort qu'il n'avait aucun compte caché... quelle honte!!! et ce Monsieur était Ministre bravo pour le choix!!!!!

Signaler Répondre

avatar
Une contribuable le 02/04/2013 à 21:02

Ce qui est sur c'est que la gauche à autant de "bébés foireux" que la droite.
Le pouvoir est pourri par le fric.
Et si vous ne l'avez pas encore compris ce n'est pas nos hommes politiques qui gouvernent mais c'est LE FRIC et rien que le FRIC.

Signaler Répondre

avatar
énorme le 02/04/2013 à 20:40

tous les partis politiques ont eu et auront des casseroles avec leurs élus mais avec le ps on atteint le nirvana avec quelqu'un chargé de la fraude fiscale et qui jugerait la main sur le cœur n'avoir rien à se reprocher:comment peut on avoir confiance à la politique et tous ces malhonnêtes

Signaler Répondre

avatar
Un jour viendra le 02/04/2013 à 19:10

Un juge s'intéressera-t-il aux manoeuvres de nos élus lyonnais ?
Ceux qui par exemple emploient leurs femmes dans des structures publiques en contournant les règles de recrutement en la matière, ceux qui déposent des brevets médicaux à l'étranger en leur nom propre alors que ces recherches ont été financées par l'argent public, ceux qui s'octroient les services de la collectivité publique à des fins privées, etc... etc.. etc...

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.